Les tendances de l'été 2022 : cap au sud !

Au 31 mai, les demandes de réservations pour l’été 2022, affichent une progression de + 2,6 % par rapport à 2019. Les choix de destinations ont été dictés par la météo particulièrement maussade de l’été 2021. Pour 2022, une majorité de Français ont fait le choix d’une destination ensoleillée. C’est donc le sud qui est pris d’assaut et plus particulièrement le sud-est. Conséquence : le littoral de la façade ouest subit un recul assez marqué.

© PAP

Des volumes de réservations rythmés par l’actualité…

Accusant un léger retard, à la fin du mois de janvier, par rapport à 2019, les demandes de réservations ont dépassé celles de 2019, à compter de la 1ère semaine de février suite aux annonces gouvernementales sur la levée progressive des restrictions sanitaires (réouverture des discothèques, etc..). Ce qui a permis aux français qui avait du mal à se projeter pour l’été à commencer à organiser leurs vacances.

Cette embellie n’aura finalement été que de courte durée car dès la 1ère semaine de mars 2022, on a assisté à une chute des réservations dans la foulée des premières hausses spectaculaires des prix de l’essence, consécutivement à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Cette nouvelle crise avec des répercutions concrètes sur le quotidien des Français a replongé ces derniers dans l’incertitude. Incertitude qui a été entretenue par une élection présidentielle à l’issue incertaine. Il aura donc fallu attendre la semaine de l’entre deux toures de l’élection et la publication de plusieurs sondages donnant un écart plus marqué qu’au soir du second tour, entre les deux candidats finalistes, pour que demande reparte.

Cette dynamique de progression n’a pas été enrayée depuis avec des niveaux très élevés de réservations sur le mois de mai 2022.

Au final, malgré cette volatilité significative qui n’avait pas été observée les années précédentes, le niveau de réservations au 31 mai s’affiche en progression par rapport à 2019 de + 2,6 % !

© PAP

La tendance de l’été : cap au sud !

Les demandes de réservations pour l’été 2022 ont été influencées par la météo de l’été 2021, qui avait été frais et humide, particulièrement sur la façade ouest. Cette « mémoire météorologique » que l’on qualifierait de « biais de disponibilité » en psychologie, a joué pleinement dans les choix de destinations. Toutes les destinations les plus ensoleillées enregistrent de fortes progressions par rapport à 2019. C’est vrai pour le littoral :  +30,6 % pour la Cote d’Azur, + 20,3 % pour la Corse, +7,5 % pour le Languedoc quand, dans le même temps, le littoral ouest est en recul : - 10 % pour la Bretagne, la Loire-Atlantique et Vendée-Charente.

© PAP

Mais le littoral, n’est pas le seul à en profiter puisque le record de hausse par rapport à 2019, se situe en P.A.C.A. (hors littoral) avec + 43,0 %. Pour cet été, les Français veulent du soleil avant tout. Quitte à franchir la frontière puisque l’Espagne retrouve un niveau élevé de réservations, lui assurant la 2ème place dans le Top 10 des aires touristiques en volume de réservation, malgré un recul de -7,5 % par rapport à 2019.

En volume, ces choix de destinations illustrent également un retour des critères d’avant la crise-sanitaire.

Les départements qui enregistrent les plus fortes progressions sont concentrés dans le sud-est

Mer, campagne ou montagne, quelle que soit la destination, la quasi-totalité des départements qui enregistrent les plus fortes progressions sont situés dans le quart sud-est de la France : de +17 % pour la Haute-Corse et +51,6 % pour le Vaucluse.

Seule exception, la Dordogne qui clôture ce classement avec + 11,8 %.

© PAP

Et ceux qui reculent le plus sont situés sur la façade ouest

Les départements de la façade ouest paient pour leur météo de l’an dernier. Les 10 départements ayant le plus chuté en termes de demandes de réservations sont tous situés sur le littoral ouest. Et ce sont deux départements Normands qui enregistrent les plus fortes baisses : le Calvados avec -25,9 % et la Manche avec -20,2 %.  

Si on découpe le classement en 3, on retrouve 3 zones, du nord au sud qui baissent de manière décroissante : les départements situés sur le littoral de l’Atlantique Sud (Pyrénées-Atlantiques, Gironde et Charente-Maritime) souffrent moins que la Bretagne et la Vendée qui eux-mêmes baissent mois que ceux situés plus au nord : Pas-de-Calais, Manche et Calvados.

© PAP

Les prix des locations vacances augmentent de 7,2 % sur un an

Les vacanciers dépensent davantage pour se loger en 2022 qu’en 2021 avec une hausse moyenne de +7,2 % pour les locations vacances. Cette hausse est plus marquée pour les maisons (+7,3 %) que pour les appartements (+5,2 %).
L’étranger et la montagne sont les deux destinations où les prix augment le plus, que ce soit pour les appartements ou les maisons.

© PAP

 Où et quand peut encore réserver pour cet été ?

 Avec, au 31 mai, un taux moyen d’occupation de 63,6 % pour l’été 2022, le choix commence à s’amenuiser. Ceux qui n’ont pas encore pris leurs dispositions, s’ils veulent avoir plus de choix de destinations, devront se reporter sur les extrémités de l’été (début juillet et fin août).

© PAP

L’autre alternative pour les retardataires qui ne peuvent jouer sur les dates de leurs vacances, sera de se reporter sur les destinations les moins prisées pour cet été 2022, à commencer par la montagne.

© PAP

Pour le bord de mer, on trouvera davantage d’offres disponibles sur la façade ouest, Calvados (14) en tête avec 55,1 % seulement de taux d’occupation au 31 mai 2022.

© PAP

Si on veut de la mer et du soleil, pour coller à la tendance de l’été 2022, c’est vers les plages du Languedoc-Roussillon ou de la Haute-Corse qu’il faudra se tourner : avec des taux d’occupation au 31 mai 2022, compris entre 60,7 % et 62,8 %, les départements de la Haute-Corse (2B), de l’Aude (11) et de l’Hérault (34) affichent les plus faibles remplissages sur les bords de la Méditerranée.

Méthodologie

Etude basée sur 194 616 demandes de réservations effectuées via le site PAP Vacances entre le 1er janvier et le 31 mai 2022 pour la période du jeudi 1er juillet au 31 août 2022 comparées aux réservations enregistrées sur la même période de 2019 et aux tarifs de la même période en 2021.


La rédaction vous conseille


Je suis locataire

Je suis propriétaire