Immobilier
de particulier à particulier

Logement : les Français réduisent leurs dépenses d'énergie

18 Février 2016 - En 2016, les Français ont réduit les dépenses énergétiques de leur logement. Cette baisse s'explique par des comportements plus responsables mais aussi grâce aux travaux de rénovation énergétique.

En 2016, le budget énergétique des ménages de l'Hexagone est en baisse. C'est ce qui ressort du dernier baromètre de Sofinco sur les habitudes de consommation des Français. Une première depuis l'invention du Sofinscope en 2012 !

© Margit Power - Fotolia.com

Une baisse de 14%. En moyenne, les dépenses énergétiques des Français en 2016 s'élèvent à 165 € par mois, soit un recul de 14% par rapport à 2015 et de 21% par rapport à 2013.

Une attitude plus responsable. Ces factures allégées s'expliquent notamment par un changement de comportements. Plus de 9 Français sur 10 affirment adopter au quotidien des habitudes plus responsables. Ils sont ainsi 89% à faire tourner les appareils électriques uniquement quand ils sont pleins. Ils sont autant à préférer la douche au bain. Certains (74%) réduisent la température de leur logement quand d'autres (73%) achètent des appareils à faible consommation d'énergie.

Du neuf. Ces dernières années, les Français ont également été séduits par de nouvelles pratiques. 22% ont fait jouer la concurrence en changeant de fournisseurs d'énergie pour profiter de prix plus avantageux. L'arrivée du suivi des consommations énergétiques (sur le smartphone ou la box) commence également à se faire sentir.

Des travaux d'économie d'énergie. Pour réaliser de vraies économies sur ses factures énergétiques, les travaux restent le nerf de la guerre. Ainsi 60% des personnes interrogées ont posé du double vitrage et 44% ont isolé les combles de leur logement. Enfin, 27% des ménages ont changé d'appareil de chauffage au profit d'une énergie renouvelable.

Le financement reste un frein. Même si les travaux d'économie sont de plus en plus répandus, nombreux sont les Français qui ne peuvent passer à l'action faute de moyens. Ils sont 52% à souligner ce problème. Et les différentes aides gouvernementales ne semblent pas suffisantes. 68% des personnes ayant réalisé des travaux d'économie d'énergie ont payé comptant. 20% ont eu recours à un prêt bancaire classique. Seulement 14% ont eu accès à un prix réduit et 4% à un crédit renouvelable.


Publié par © PAP.fr -