Quand quelques mois sont parfois nécessaires pour vendre sa maison

Publié par le

La déviation du couloir aérien, les travaux à Orly, ceux que Jérôme C. a dû entreprendre dans sa cave, tout ça explique pourquoi la vente de sa maison a été plus longue que prévu. « Une fois ces questions réglées, tout s’est accéléré : les visites, les offres, la vente. »

Parlez-moi de cette maison que vous venez de vendre à Villebon-sur-Yvette (91).

J’étais propriétaire de cette maison depuis 13 ans. J’y vivais avec ma compagne. Nous venons de nous séparer. J’ai toujours vécu dans ce coin de la Vallée de Chevreuse. Quand j’ai quitté le domicile de mes parents, je me suis installé à 5 km… Je suis un enfant du pays. La maison est composée de deux parties. La première date de 1940. Elle était en mauvais état. J’ai dû faire de gros travaux. La seconde, de 1970, était très convenable. J’ai simplement refait les peintures.

Qu’est-ce qui vous a amené à vendre en passant par PAP ?

J’avais déjà vendu un bien grâce à vous. Cette fois, j’ai voulu me donner toutes les chances de la vendre. J’ai donc choisi de la mettre sur PAP, en agence et sur Leboncoin. Et de nouveau, c’est sur votre site que les futurs propriétaires ont vu mon annonce ! D’ailleurs, les quinze acheteurs venant de PAP qui m’ont envoyé un mail pour me demander des renseignements sont tous venus visiter. Tous avaient un projet sérieux. C’est ce qui vous différencie des autres sites de vente entre particuliers comme Leboncoin.

En combien de temps avez-vous vendu votre maison ?

Huit mois. Je ne me suis jamais inquiété, mais ça a été long. Il y a deux raisons à cela. D’abord, une augmentation importante du nombre d’avions passant au-dessus de Villebon à cause de travaux sur les pistes d’Orly. Même si les nuisances étaient temporaires, elles ont dû effrayer pas mal d’acheteurs. Ensuite, nous avons dû faire cuveler la cave. Elle avait un problème d’étanchéité. Une fois ces deux questions réglées, tout s’est accéléré : les visites, les offres, la vente.

Avez-vous des astuces à donner à quelqu’un qui envisagerait de vendre sur PAP ?

J’avais pris le parti de rédiger un texte long, très précis. PAP nous permet de le faire, j’en ai donc profité. J’ai détaillé les travaux effectués et ceux qui restaient à faire. Les acheteurs venaient visiter en connaissance de cause. Je me suis rendu compte que les agences ne la présentaient pas comme il fallait. Je connaissais ma maison, j’étais capable de répondre à toutes les questions.

Par ailleurs, je conseillerais de faire les visites en deux temps. Je commençais par présenter la maison à l’acheteur. Puis je le laissais visiter seul pendant que j’allais fumer ma cigarette. Il faut essayer de se détacher du bien que l’on vend. Accepter les critiques, le ressenti de la personne qui se projette.

C’est quoi le plus de PAP pour vous ?

D’abord, c’est l’absence de commission. Ça semble couler de source mais il est bon de le rappeler. Elle était aussi en agence, mais les gens ne sont pas fous ! Ils savent ce qu’ils peuvent économiser en passant par PAP.

J’en rajouterais un autre : la liberté ! Le système d’abonnement m’a correspondu. Tous les mois mon annonce était renouvelée automatiquement sans que j’aie à m’en soucier. Je savais que mon annonce était en ligne. Je pouvais la modifier quand je voulais, gratuitement. Quand la maison a été vendue, j’ai tout simplement arrêté la parution.

Pour aller plus loin...

« J'avais besoin d'un accompagnement, d'un tuteur. Mon conseiller chez PAP a parfaitement répondu à mes attentes. »

« J'ai fait appel à votre service évaluation qui m'a fourni une estimation précise en moins de 48 h. Un mois après, j'ai accepté une offre à ce prix-là. »

« Nous avons (…) décidé de mettre notre maison sur PAP à la fin du mois de mars 2018 et avons tout de suite reçu plus de contacts qu'en un an avec quatre agences ! »

« Un mois de parution et 5 visites d'un bon niveau de qualité ont suffi à me permettre de vendre mon appartement au prix voulu. »