Ce qu’il faut savoir avant d’accepter une offre d’achat

Publié par & le

Vous vous apprêtez à accepter une offre d’achat ? Tout ce qu’il faut savoir sur vos engagements si vous signez ce document.

Appelée aussi « proposition d'achat », l’offre d’achat permet à un candidat acquéreur de signifier par écrit à un vendeur qu’il souhaite acheter son bien. C’est un moyen pour l’acheteur de « réserver » le logement à des conditions qu'il fixe dans son offre. 

Les 3 points à retenir avant d'accepter une offre d'achat 

  • L'offre d'achat doit être de préférence écrite, à un prix inférieur ou égal à celui de l'annonce et être valable pour une durée limitée.
  • L'offre d'achat ne crée aucune obligation tant qu'elle n'a pas été acceptée par écrit par le vendeur.
  • Seul l'acquéreur peut se désister et renoncer à la transaction une fois son offre acceptée.

Quelle forme doit prendre une offre d’achat ?

Même si elle peut être faite à l'oral, il est toujours conseillé de faire un écrit. Elle doit également contenir une proposition de prix inférieure ou identique à celle figurant dans l’annonce. En pratique, une offre d’achat est valable pour une durée donnée précisée dans ledit document, allant généralement de une à deux semaines. Pour gagner du temps, retrouvez notre modèle d'offre d'achat.

Quelles conséquences pour le vendeur ?

Tant qu’elle n’est pas acceptée, une offre d’achat ne crée aucun lien de droit.

 A savoir : Vous ne devez accepter aucun versement d’argent de la part du candidat acquéreur qui fait l’offre d’achat.

En tant que vendeur, dès lors que vous acceptez l’offre d’achat, vous êtes engagé. La vente est réputée conclue. Vous n’avez donc plus le droit d’accepter une autre offre d’achat, même à un prix supérieur.

Quelles conséquences pour l’acquéreur ?

N’oubliez pas qu’il a la possibilité de se rétracter tant que son offre n’a pas été acceptée par écrit par le vendeur. Une fois l’offre validée par les deux parties, seul l’acquéreur aura une « porte de sortie » s’il ne souhaite plus acheter. Comment ? Il peut également faire valoir son droit de rétractation de 10 jours ouvrés, à compter de la signature du compromis de vente.S'il achète à crédit, il peut également faire valoir la condition suspensive contenue dans l’offre, qui le dispense de l’achat si la banque lui refuse son prêt.

A retenir. Une fois acceptée, une offre d’achat engage bien plus le vendeur que l’acheteur. Pourquoi ? A la différence de l’acquéreur, Il ne bénéficie pas d’un délai de rétractation au moment de la signature du compromis de vente. Il n’a plus aucune porte de sortie pour se rétracter. Réfléchissez donc bien avant d’accepter une offre.

Pour en savoir plus : A quoi vous engage une offre d’achat ?