Poser les bonnes questions aux visiteurs

Publié par le

Savoir poser les bonnes questions sans que la visite tourne à l’interrogatoire, c’est tout un art. Voici comment vous y prendre pour connaître les motivations et les moyens financiers de votre visiteur avant de donner suite à une proposition d’achat.

Il n’y a pas que les visiteurs qui ont le droit de poser des questions. En tant que vendeur, vous avez aussi intérêt à vous renseigner sur les acquéreurs potentiels qui viennent voir votre bien tant sur leurs motivations que sur leur budget. Votre objectif : vendre à un particulier fiable et motivé. Voici les questions judicieuses à poser dès la première rencontre.

1. Les questions à poser sur la situation et les recherches de vos visiteurs

  • "Vous cherchez depuis longtemps ?"
  • "Êtes-vous pressé ?"
  • "Qui achète ? Vous achetez seul, en couple, en SCI ?"
  • "Avez-vous visité beaucoup d’autres biens ?"
  • "Êtes-vous propriétaire du logement que vous occupez actuellement ?"
  • "Avez-vous déjà vendu votre bien ?"

Vos questions constituent une bonne entrée en matière lors des visites. Les réponses de vos visiteurs vous permettront d’avoir une idée sur le stade d’avancement de leurs recherches, leur situation personnelle (locataires ou déjà propriétaires). Savent-ils vraiment ce qu’ils veulent ? Sont-ils locataires à la recherche d’un bien à acheter ? Si c’est le cas, ils seront en mesure de faire une proposition d’achat dans des délais courts. Si, en revanche, ils n’ont pas encore mis en vente le logement dont ils sont propriétaires au moment des visites, votre transaction risque de prendre du retard.

Bref, le principe est donc de privilégier les propositions des acquéreurs potentiels qui :

  • savent ce qu’ils veulent,
  • sont bien avancés dans leurs recherches,
  • sont en mesure de faire une offre d’achat, sans avoir à vendre leur propre logement avant.

Conseil : soyez toujours positif et bienveillant dans la manière de poser vos questions. C’est un bon moyen d’établir une relation de confiance et d’obtenir ainsi des réponses sincères à vos interrogations.

2. Les questions à poser sur le financement de l’achat

  • "Vous achetez cash ou à crédit ?"
  • "Avez-vous déjà rencontré un banquier ?"
  • "Avez-vous fait des simulations de prêts ?"
  • "De quel budget disposez-vous ?"

Le point-clé à éclaircir dès les visites c’est la solidité du plan de financement des personnes intéressées par votre bien.

Interrogez-les très simplement sur leurs démarches pour obtenir un crédit. Si un visiteur se déplace pour voir un bien, avant même d’avoir rencontré une banque et obtenu une simulation d’emprunt, il est probable qu’il s’agisse d’un simple curieux. Pourquoi ? Il n’a pas d’idée précise de son budget. Il n’est donc pas prêt à acheter votre maison ou votre appartement. Mieux vaut éviter de retenir les propositions de ce profil de visiteurs, vous risquez de voir le compromis de vente annulé (sans pénalités pour l’acquéreur) faute d’obtention de prêt. Vous aurez perdu un temps précieux et probablement écarté un autre acquéreur plus sérieux.

Pour le cas particulier d’un visiteur qui compte sur le prix de vente de son bien pour acheter le vôtre, il ne peut être considéré comme un acquéreur potentiel sérieux que s’il peut justifier de l’avancement de la vente de son propre bien. Comment ? En présentant par exemple un « avant-contrat » signé. Faute de telles garanties, privilégiez une autre offre, c’est plus prudent.

Enfin, soyez vigilant à l’égard d’un acheteur potentiel en instance de divorce. Dans l’hypothèse où il compte sur une somme d’argent éventuelle provenant de son futur ex-conjoint pour acquérir un nouveau bien, restez prudent. Tant que le jugement de divorce n’est pas prononcé, cette somme ne peut être considérée comme acquise, et ne doit donc pas entrer en ligne de compte pour le calcul du budget définitif de votre visiteur.

Sachez que ces conseils de prudence sont inspirés des critères appliqués par les banques pour accorder un prêt !

Notre conseil : ne laissez pas repartir un visiteur sans avoir noté son nom et ses coordonnées afin de pouvoir le recontacter facilement en cas de besoin.

Pour aller plus loin...

Quelles informations doivent impérativement figurer dans votre texte ? Dans quel ordre les donner aux internautes ? Quel ton adopter ? Voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans la...

Faut-il faire des travaux dans un logement avant de le vendre ? Comment mettre votre maison ou votre appartement en valeur afin d’en tirer le meilleur prix ? Nos conseils pour n’engager que les...

Spacieux, lumineux, aéré… c’est le portrait type de l’appartement qui séduira les acquéreurs. Retrouvez nos astuces simples et pas chères pour agrandir visuellement votre logement et faciliter sa...