Comment rénover sa terrasse ?

Publié par le

La terrasse est le prolongement naturel de la maison. Elle mérite, elle aussi, une rénovation pour en profiter à la belle saison.

Dès que le soleil pointe le bout de son nez, c'est la ruée vers le jardin. Petit à petit, il est devenu une véritable pièce à vivre supplémentaire tournée vers le plaisir. Et si l'entretien des fleurs, la petite sieste de l'après-midi ou la lecture à l'ombre du cerisier sont particulièrement plébiscités, c'est sans conteste l'apéritif et les repas champêtres qui remportent la palme. Et pour en profiter pleinement, pas question de se passer d'une terrasse digne de ce nom. Sous peine de voir ses chaises s'enfoncer dans la terre, de patauger dans la gadoue ou d'abîmer sa pelouse !

Terrasse : design et originalité

« La tendance est à la nouveauté et au design », constate Robin Ramousset, le fondateur de Cardinal Jardin, « avec l'application de résine, le choix d'une moquette d'extérieur ou l'utilisation de dalles béton grand format ». Le but ? S'offrir une terrasse originale et unique.

« Les Français ne veulent pas avoir le même produit que leur voisin », poursuit- il. Le format 1 m x 1 m est très demandé. Le mélange de deux matériaux est plébiscité. « Aujourd'hui, les clients ne savent pas ce qu'ils veulent, constate Robin Ramousset, mais ils sont plus connaisseurs et savent précisément ce qu'ils ne veulent pas. »

Une autre tendance se dessine : un jardin plus facile à entretenir ! « On ne veut plus passer des heures à s'occuper de l'extérieur, constate-t-il, et nos clients préfèrent opter pour quelques gros végétaux que pour une multitude de petits»

Terrasse : le choix des matériaux

Bois (naturel ou composite), pierre (naturelle ou reconstituée), béton, dalle de verre ou même Corian®... La terrasse peut être composée d'un ou plusieurs matériaux. À choisir selon vos goûts, mais aussi votre budget.

Le bois

Le bois se présente sous la forme de caillebotis (dalles) ou de lames. Jamais chaud et agréable au toucher, ses différentes essences sont classées de 1 à 5 selon leur capacité à supporter les agressions extérieures et les intempéries. Compte tenu du climat de l'Hexagone, il est préférable de choisir un bois classé au moins 3. En bord de mer, n'hésitez pas à opter pour des planchers classés 5. « Le mélèze est un bois intéressant, explique Robin Ramousset, car il ne nécessite pas de traitement et est donc très écologique. » Le bois composite, lui, est réalisé dans un mélange de farine de bois et de résine plastique. Il réclame un entretien minimal.

La terre cuite

Certains préféreront la terre cuite pour leur terrasse. Utilisée depuis l'Antiquité, elle séduit par son authenticité. Antidérapante, elle se décline du jaune au rouge sombre en passant par toute la gamme des roses. Vérifiez sa résistance au gel.

La pierre naturelle

Autre matériau authentique : la pierre naturelle du Lot, de Luzerne, ou de Bourgogne... Son prix est malheureusement souvent un frein et les Français se tournent alors vers la pierre reconstituée, fabriquée en usine à partir d'un mélange de béton et de matières minérales.

Le carrelage

Le carrelage est la dernière grande famille des revêtements de terrasse. Il s'adapte à tous les styles et se décline dans de nombreux coloris. Certains imitent à la perfection d'autres matériaux comme le bois, la pierre naturelle ou le béton.

Enfin, quelques réalisations d'exception se laissent séduire par des matériaux plus atypiques comme le Corian® ou le pavé et la brique de verre. « Plus l'espace est réduit et plus les produits sont sophistiqués », constate Robin Ramousset.

Terrasse : forme et superficie

« Il existe une règle de calcul simple pour déterminer la superficie de votre projet, explique Robin Ramousset, il faut compter 1 m² pour s'asseoir, 1 m² de recul pour le siège et 1 m² pour la table, soit 3 m² par convive» Les terrasses offrent en moyenne 30 à 50 m². « Prévoyez 5 m² supplémentaires si vous voulez installer un barbecue en dur afin qu'il soit un peu à l'écart du coin repas », conseille-t-il.

Quelle forme ?

Quant à la forme, libre à vous. Si, par le passé, les terrasses étaient majoritairement carrées ou rectangulaires, aujourd'hui, elles offrent une forme un peu plus élaborée. « Nous réalisons de plus en plus de rectangles tronqués afin d'installer des végétaux dans les angles, des demi-ronds, des vagues, constate-t-il, ou le long d'un cours d'eau. » Quoi qu'il en soit, vous pouvez choisir une forme totalement libre, voire fantaisiste.

Quel budget ?

« La première raison d'acheter une maison, c'est le jardin, souligne Robin Ramousset, mais les acquéreurs, s'ils maîtrisent leur budget immobilier, oublient la terrasse et n'ont plus rien pour la financer. » Ils sont alors passablement « frustrés », constate-t-il. Et c'est bien là le problème. Au début, l'aménagement du jardin paraît accessible et facile.

Sauf que dans les faits, il s'agit de travaux fastidieux et fatigants. De plus, il faut être équipé. Et on ne parle pas du petit outillage nécessaire à l'entretien de ses parterres fleuris. La création d'une terrasse et l'installation d'une pelouse réclament du matériel plus « lourd ».

Si vous faites appel à un professionnel, la fourchette de prix est large. « Comptez de 50 €/m² pour du gazon synthétique, précise Robin Ramousset, jusqu'à plus de 1.000 €/m² pour une terrasse en verre blindé sous laquelle coule un cours d'eau»

Les terrasses à monter

Pour tous les bricoleurs du dimanche, les industriels ont développé des produits faciles à mettre en oeuvre. Les dalles clipsables et modulables permettent de créer des décors originaux en un rien de temps. Les lames emboîtables assurent une parfaite maîtrise de la pose. Les plots en béton remplacent la dalle traditionnelle.

Enfin, grâce à la dalle stabilisatrice, vous pouvez opter pour une terrasse en gravier le plus simplement du monde. Déjà équipée d'un feutre géotextile (qui évite la pousse des mauvaises herbes), elle se pose sur le sol. Il n'y a plus qu'à remplir et à ratisser pour égaliser. Et comme la dalle est composée d'une multitude d'alvéoles, les graviers sont pris au piège et ne se retrouvent plus dans tout le jardin !

Les petits détails

S'offrir une terrasse ne s'arrête pas au choix du matériau et de la forme. Pour en profiter pleinement, quelques aménagements complémentaires sont nécessaires. « Prévoyez en bordure un ou deux mètres carrés de plantes aromatiques, conseille Robin Ramousset, n'oubliez pas d'apporter de l'ombre avec un parasol ou un store, et idéalement installer un point d'eau, source de fraîcheur. »

Dernier élément : l'éclairage. Installation électrique ou lampes nomades, il existe des solutions adaptées à chaque situation. « Placez-les en périphérie de la terrasse, rappelle-t-il, car un éclairage réussi est un éclairage qui ne se voit pas. »

Pour aller plus loin...

L'Agence nationale de l'habitat (Anah) subventionne les travaux d'amélioration de l'habitat. En 2019, les propriétaires, bailleurs et copropriétés peuvent, sous conditions, bénéficier d'aides...

Vous rénovez votre logement ? Pensez que selon les travaux que vous faites réaliser, vous pouvez peut-être bénéficier de la TVA réduite. Une bonne économie à la clé.

Besoin de mètres carrés supplémentaires ? Pensez à vos combles ! Leur aménagement vous coûtera beaucoup moins cher qu'une nouvelle maison et vous pourrez gagner ces précieux mètres carrés qui vous...

Isolation et chauffage : rien ne sert de rénover votre chauffage si l'isolation thermique de votre maison ne suit pas. Pour un investissement relativement contenu, votre confort peut s'améliorer...