Et pourquoi ne pas choisir un syndic bénévole ?

Publié par le

Le syndic bénévole est élu dans les mêmes conditions qu'un syndic professionnel et a les mêmes obligations.Toutefois, il n'est pas obligé d'avoir une carte professionnelle, de justifier d'une formation ou d'une expérience particulière, d'une garantie financière ou d'une assurance de responsabilité civile. La prudence recommanderait néanmoins qu'il souscrive une assurance. Néanmoins, il lui est fortement conseillé de contracter une assurance et d'avoir certaines compétences techniques, juridiques et comptables ainsi qu'une grande disponibilité. La loi exige que la personne soit propriétaire d'au moins un lot ou d'une fraction de lot dans la copropriété pour pouvoir en assurer la gestion.

La rémunération

Le syndic bénévole représente en principe pour la copropriété une économie d'honoraires car il ne perçoit généralement pas de rémunération. Bien qu'il ait la possibilité de toucher des appointements, le plus souvent, il exerce sa fonction gratuitement, et demande juste le remboursement de ses frais (téléphone, courrier, photocopies...). S'il se fait rémunérer, les modalités de sa rémunération doivent être précisées dans son contrat. Il est probable qu'un syndic non professionnel ait plus souvent besoin de conseils de professionnels qu'un syndic bénévole. La consultation de ces professionnels peut représenter un certain coût.

La gestion

La gestion d'une copropriété n'est pas une chose simple. Il faut réunir et tenir les assemblées générales, commander les devis, surveiller les travaux, s'occuper du personnel, établir une comptabilité, procéder aux appels de fonds, etc. et avec cela affronter les éventuelles critiques !

Conseil : pour assumer toutes ses fonctions, le syndic non professionnel doit avoir une certaine disponibilité et réunir des qualités de diplomatie, d'organisation et parfois d'autorité !

Si le syndic bénévole remplit sa tâche avec tout le sérieux requis, les avantages sont nombreux, outre l'économie réalisée :

  • d'une part, souvent plus d'implication pour l'entretien et la mise en valeur de l'immeuble qu'un syndic professionnel ;
  • d'autre part, un suivi très attentif des travaux ou encore des dépenses d'énergie, d'eau, de chauffage, de jardinage, etc.

Exercer les missions de syndic demande du temps et des compétences. C'est la raison pour laquelle on ne rencontre habituellement les syndics « bénévoles » que dans les petites copropriétés n'excédant guère une dizaine d'appartements.

Pour aller plus loin...

Les copropriétaires opposants ou absents lors de l'assemblée peuvent engager une action en nullité de l'assemblée générale lorsqu'une irrégularité a été commise.

Les charges et les travaux dont vous devrez vous acquitter.