Qui est concerné ?

Publié par le

Les locataires

Ils ont l'obligation légale de souscrire une multirisque quelle que soit la nature du bien qu'ils louent. Chaque année, le bailleur est en droit d'exiger la preuve de la validité de cette assurance ainsi que lors de la signature du bail. En cas de défaut de présentation, cela peut constituer une cause de résiliation de bail. Néanmoins, vous êtes libre de choisir votre compagnie d'assurances.

Les propriétaires occupants

Rien dans les textes ne les oblige à souscrire une assurance habitation. Mais dans les faits, il reste plus prudent d'en avoir une pour protéger ses biens. De plus, en cas de sinistre dont vous seriez responsable, tous les dégâts causés à autrui (notamment aux voisins) seraient entièrement à votre charge.

La copropriété

Généralement, l'assurance immeuble est souscrite obligatoirement par le syndic, au nom de la copropriété. Cette assurance couvre normalement l'ensemble des risques encourus pour les parties communes de l'immeuble (cage d'escalier, hall, toit...) et dans certains cas concerne aussi certaines parties privatives comme les caves ou le parking. Mais elle ne vous dispense pas de prendre une assurance habitation pour protéger le contenu de votre appartement, car l'assurance de l'immeuble couvre seulement les murs, le plancher et le plafond.

Pour aller plus loin...

Pour emprunter, il faut s'assurer. Les assurances décès invalidité et perte d'emploi engendrent des frais qui viennent alourdir la mensualité du crédit.

Bien que l'assurance propriétaire non occupant ne soit pas obligatoire, elle est néanmoins fortement conseillée. En cas de vacance locative elle vous couvrira si un sinistre survient.