Dégât des eaux : déclarez le sinistre

Publié par le

Prévenir votre compagnie d'assurances. Une fois le sinistre et les dégâts identifiés et quelle que soit votre responsabilité (victime ou responsable), vous devez prévenir votre assurance, au plus tard dans un délai de cinq jours ouvrés à partir du moment où vous vous êtes aperçu du problème.

Si seul votre logement est touché et si le dégât des eaux vient de chez vous, votre compagnie d'assurances vous demandera simplement de lui envoyer une lettre recommandée ou papier libre (mais parfois un simple coup de fil suffira), avec vos coordonnées, l'adresse du logement et votre numéro de contrat. Il vous suffira d'expliquer l'origine du sinistre et de décrire les dommages.

Votre voisin est concerné par le dégât des eaux

Si le dégât des eaux touche un voisin, vous devrez remplir un constat amiable qui vous aura été remis par votre assureur. Ce document a pour objet de collecter tous les renseignements sur le sinistre : causes, nature des dommages, identification des parties concernées et de leurs assurances. Ces informations seront validées par la signature des parties concernées.

Attention : ce document est déterminant pour votre indemnisation et/ou l'indemnisation de la victime ainsi que pour arrêter les responsabilités. Envoyez votre feuillet à votre assureur dans les cinq jours ouvrés suivant le sinistre. Le formulaire complété servira de déclaration et permettra une indemnisation rapide et directe du ou des sinistrés.

Préparez l'expertise

Une fois la déclaration de sinistre reçue, si votre assureur l'estime nécessaire, notamment si les dégâts sont supérieurs à 1.600 €, il va demander à un expert de convenir avec vous d'un rendez-vous pour rechercher l'origine du sinistre et déterminer la nature et le coût des réparations à mettre en oeuvre.

L'expert pourra au terme de ses investigations fournir les éléments permettant de se prononcer sur les éventuelles responsabilités engagées. Préparez tous les documents facilitant les remboursements : factures, photos... Conservez également les objets abîmés, même hors d'usage. L'assureur et l'expert en auront besoin pour estimer les dommages.

Evitez aussi de remettre en état vos peintures, moquettes et papiers peints avant le passage de l'expert ou l'accord préalable de votre assureur.

Que faire en cas de désaccord avec l'expert ? 

En cas de désaccord de votre part, vous devez contacter votre assureur qui étudiera votre réclamation. Si vous n'êtes pas d'accord avec le résultat de l'expertise et si aucun arrangement n'est possible avec l'expert ou la société d'assurances, vous avez la possibilité de faire procéder à une contre-expertise, en principe à vos frais (sauf si vous avez souscrit une garantie spécifique).

Vous pouvez aussi vous adresser à un homme de l'art (architecte ou entrepreneur). Si votre expert et celui de la société d'assurances n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord, un tiers expert pourra être nommé par le tribunal de grande instance.

Pour aller plus loin...

Tout savoir pour pour être bien remboursé en cas de catastrophe naturelle.

Certains travaux ne peuvent être réalisés que si vous souscrivez une assurance dommages-ouvrage. Tout savoir sur cette assurance obligatoire.

Comment assurer un parking ? En immeuble ou en maison individuelle, les mécanismes d'assurance concernant le parking peuvent varier. Dans tous les cas, ne négligez jamais de déclarer la surface...

Une fuite d'eau peut coûter cher. Fort heureusement, votre contrat multirisque habitation comporte nécessairement une clause concernant ce genre de sinistre. Vos dégâts et ceux des tiers seront...