Vide, meublé, meublé étudiant : quelle location choisir ?

Publié par le

Vide, meublé ou meublé étudiant : quelle est la location la mieux adaptée à votre profil ?

Vous recherchez une location, avant d'entamer effectivement votre recherche vous devez définir vos critères : loyer et charges, localisation, type de logement... Votre loyer dépendra du type de logement choisi (appartement, maison), de sa localisation (plus vous serez dans un quartier recherché, plus le loyer sera élevé), du mode de location (vide, meublé, colocation). Logiquement votre budget sera l'un des éléments déterminants de votre choix de logement. Plus il sera élevé, plus large sera votre choix.

Votre profil, votre situation familiale, professionnelle comptent également dans votre choix. Selon que vous êtes célibataire, en couple avec des enfants, que vous êtes étudiant, salarié, etc. vous allez plutôt vous orienter vers tel ou tel type de location. Posez-vous les bonnes questions, quelle est la location la plus adaptée à mon profil : une location vide, une location meublée ou une location meublée étudiante ?

La location vide

La location vide vise les logements dénués de meubles. Le propriétaire n'a aucune obligation de fournir des meubles avec le logement. Le logement doit simplement avoir des aménagements conformes à sa destination.

La location vide est un bail d'une durée de 3 ans. Il s'agit d'une durée minimale. S'il le souhaite toutefois, le propriétaire peut faire un bail de plus de 3 ans. A l'issue de sa durée initiale, le bail se reconduit tacitement pour la même durée. Si votre bailleur vous a signé un bail d'une durée supérieure à 3 ans, la reconduction sera de la même durée.

Lorsque le bailleur est une personne morale, le bail sera de 6 ans. Une exception pour les SCI familiales. Elles sont assimilées aux personnes physiques et sont soumises à la même durée de bail, soit 3 ans.

La location vide est plutôt adaptée à des personnes qui veulent s'installer sur la durée, plutôt qu'à des personnes de passage ou dans des situations transitoires ou temporaires.

Bien que le bail soit de longue durée (3 ans ou plus), le locataire a la possibilité de donner congé à tout moment, il est simplement tenu au respect de son préavis : 3 mois par défaut,1 mois en zone tendue à condition que le locataire le mentionne dans sa lettre de congé et 1 mois pour des motifs prévus par la loi.

Le propriétaire par contre ne peut vous donner congé qu'à l'échéance du bail : la durée du préavis est de 6 mois. Le congé doit être motivé par l'une des ces 3 raisons : vente, reprise ou motif légitime et sérieux.

Si l'absence de meubles justifie des loyers moins élevés qu'en location meublée, ceci est compensé par le coût engendré par la nécessité de devoir meubler soi-même le logement.

La location meublée

Vous êtes étudiant, jeune travailleur, ou de manière générale vous recherchez une solution temporaire ou transitoire, la location meublée est plutôt le type de location qui pourrait vous convenir. Pour faire de la location meublée, le propriétaire doit s'assurer que le logement dispose d'un minimum de meubles conformément au décret du 31 juillet 2015 (n°2015-981).

Le bail en location meublé est d'un an et est plutôt adapté aux petits logements (studio, 2 pièces). En contrepartie du mobilier, les loyers en location meublée sont souvent 5 à 30% plus chers qu'en location vide. Au moment de la signature du bail, vous devez vous acquitter d'un dépôt de garantie de 2 mois. Il est plus élevé parce qu'il prend en compte les meubles du logement.

La durée du bail (un an) expose le locataire à un congé plus rapide qu'en location vide. 3 mois avant l'échéance du bail, vous pouvez vous voir donner congé pour reprise, vente ou motif légitime et sérieux par le propriétaire. Vous avez la possibilité de résilier votre bail à tout moment en respectant un préavis d'un mois. En l'absence de congé de l'une ou l'autre partie, le bail se reconduit par période d'un an ou selon la durée du bail initial si elle est supérieure à un an.

La location meublée étudiante

La location meublée étudiante ne concerne que les étudiants. Seuls des logements meublés peuvent faire l'objet d'un bail de location étudiante. Le bail non renouvelable a une durée de 9 mois. Si un locataire voulait rester au-delà des 9 mois, la signature d'un nouveau bail serait nécessaire. Le bailleur ne peut mettre un terme au contrat avant les 9 mois, par contre le locataire qui souhaiterait mettre un terme au bail avant son échéance pourra le faire moyennant un préavis d'un mois.

Ce type de location convient aux étudiants qui ne restent sur leur lieu d'étude que pendant la durée de l'année scolaire et qui ne veulent pas payer un loyer le reste du temps.

Hormis la durée du bail et son caractère non reconductible, le bail étudiant obéit aux mêmes règles que la location meublée classique.

Le bail mobilité

Le bail mobilité est un bail de location meublée temporaire et non reconductible dont la durée minimale est d'un an et ne peut excéder 10 mois.

La durée du bail peut être reconduite une seule fois par avenant à condition que la durée totale n'excède pas 10 mois.

Dans ce contrat, le locataire est dispensé du dépôt de garantie. Les charges sont obligatoirement forfaitaires. En cas de colocation, la clause de solidarité est exclue entre colocataires.

Pour bénéficier du bail mobilité, le locataire doit justifier être:

  • en formation professionnelle ;
  • en études supérieures ;
  • en contrat d'apprentissage ;
  • en stage ;
  • en engagement volontaire dans le cadre d'un service civique ;
  • en mutation professionnelle ou en mission temporaire dans le cadre de son activité professionnelle.
 

 Location vide

 Location meublée

 Location étudiante

Bail mobilité

Texte Loi du 6 juillet 1989 Loi du 6 juillet 1989 Loi du 6 juillet 1989 Loi du 6 juillet 1989
 Durée  3 ans
 Tacite reconduction
 1 an
 Tacite reconduction
 9 mois
 Sans reconduction
1 à 10 mois
 Sans reconduction
Type de contrat  Modèle type obligatoire  Modèle type obligatoire  Modèle type obligatoire  
Locataires éligibles  Toute personne en   capacité de contracter Toute personne en capacité de contracter  Étudiant Toute personne en:
- formation professionnelle
- en études supérieures
- en contrat d'apprentissage
- en stage
- en service civique
- en mutation professionnelle
 - en mission temporaire
 Loyer

Fixation libre en zone non réglementée
Fixation encadrée pour la relocation dans les zones tendues
Fixation soumise aux loyers de références à Paris à compter du 1er juillet 2019

Fixation libre en zone non réglementée
Fixation encadrée pour la relocation dans les zones tendues 
Fixation soumise aux loyers de références à Paris à compter du 1er juillet 2019
Fixation libre en zone non réglementée
Fixation encadrée pour la relocation dans les zones tendues 
Fixation soumise aux loyers de références à Paris à compter du 1er juillet 2019
Fixation libre en zone non réglementée
Fixation encadrée pour la relocation dans les zones tendues
Fixation soumise aux loyers de références à Paris à compter du 1er juillet 2019
 État des lieux  Obligatoire Obligatoire + inventaire du mobilier Obligatoire + inventaire du mobilier Obligatoire + inventaire du mobilier
 Meubles  Non  Liste obligatoire Liste obligatoire Liste obligatoire
 Dépôt de garantie  1 mois hors charges  2 mois hors charges  2 mois hors charges Aucun
 Charges Charges réelles - provisions de charges ou forfait de charges - uniquement en cas de colocation Charges réelles - provisions de charges ou forfait de charges Charges réelles - provisions de charges ou forfait de charges Forfait de charges
Indexation du loyer  IRL révision annuelle IRL révision annuelle Bail de moins d'un an pas de révision de loyer Bail de moins d'un an, pas de révision de loyer
 Préavis du locataire 3 mois
1 mois en zone tendue et pour les motifs de préavis réduits
 1 mois  1 mois 1 mois
 Préavis du propriétaire  6 mois  3 mois Fin automatique du bail au terme des 9 mois Fin automatique du bail au terme du contrat

La colocation bien que considérée comme un mode de location à part entière n'a pas de caractéristiques propres autres que la multiplicité des signataires et les conséquences qui en découlent.
Elle peut être pratiquée pour chacun des types de location présenté : location vide, meublée ou meublée étudiante. Ce sont alors les règles propres à chaque type de contrat qui s'appliquent en plus des conditions relatives à la colocation.

Pour une colocation dans le cadre d'un bail mobilité, il n'existe pas de clause de solidarité entre les colocataires.

Pour aller plus loin...

La loi Alur en créant un article 8-1 dans la loi du 6 juillet 1989 donne un statut à part entière à la colocation. Qu'est-ce qu'une colocation ? Comment cela s'organise-t-il ?

A l'approche de la rentrée, de nombreux étudiants cherchent un logement. Location classique ou colocation, location vide ou meublée, caution, dépôt de garanties : ce qu'il faut savoir pour louer en...

La liste des meubles obligatoires dans une location meublée a été rendue officielle par le décret du 31 juillet 2015. A la lecture de ce texte, que doit contenir une location pour être considérée...