Louer une chambre chez l'habitant : une opportunité pour les étudiants

Publié par & le

Si un propriétaire dispose d'une ou plusieurs chambres dans son logement, pourquoi ne pas les louer à des étudiants ? Ses enfants partis, l'appartement se vide, et les charges demeurent. Pour de jeunes étudiants parfois désireux de ne pas se retrouver seuls dans une ville, ce peut être un moyen très satisfaisant de se loger.

Quel contrat signer ?

Le contrat location meublée est le mieux adapté : qu'il s'agisse du bail classique d'un an renouvelable, du bail mobilité d'un à dix mois non renouvelable ou du bail étudiant de neuf mois non renouvelable. A condition que la chambre soit équipée des meubles indispensables à la vie de l'étudiant : lit, armoire, bureau, etc.

Lorsque la chambre ne dispose pas de cuisine ni d'équipements sanitaires privatifs, le propriétaire partage ceux de son logement avec le locataire. Cette mise à disposition des équipements communs doit être précisée par écrit dans une convention annexée au contrat de location de la chambre.

En location meublée, la vaisselle et les ustensiles de cuisine doivent être fournis au locataire. Il est donc nécessaire de préciser également qu'ils sont à sa disposition.

Utile ! cette solution présente également un avantage fiscal : si le propriétaire loue une ou plusieurs pièces de sa résidence principale en meublé, il peut être exonéré d'impôt sur les loyers perçus, sous réserve que le loyer annuel par mètre carré hors charges n'excède pas en 2020 : 190 € en Ile-de-France et 140 € dans les autres régions. Et à condition que le logement constitue la résidence principale du locataire, ce qui est le cas des étudiants.

Opter pour la cohabitation intergénérationnelle solidaire

Il s'agit d'un mode d'hébergement différent de la location au sens habituel du terme, puisqu'il est basé avant tout sur l’entraide et la solidarité. Il permet à des jeunes de moins de trente ans de partager le logement d'un senior de soixante ans et plus, contre une participation très modique. La condition ? C'est d'accepter de rendre de menus services à la personne chez qui vous logez, et tout au moins d'assurer une présence bienveillante en partageant, par exemple, quelques soirées par semaine avec elle. C'est donc un mode d'hébergement très adapté pour les étudiants qui emménagent le plus souvent seuls et loin de leur famille et qui ont un budget très serré.

Pour trouver un logement et signer un bail adapté à ce type d'hébergement, il faut passer par des associations qui se sont engagées à respecter la charte qui en fixe toutes les conditions. C'est un gage de fiabilité. Elles vous permettent d'entrer en contact avec un senior proposant une chambre dans son logement, et établissent le contrat à signer. Ce n'est pas un bail classique d'habitation car il contient, au-delà des clauses courantes, les menus services que le jeune s'engage à rendre.

Pour aller plus loin...

La loi Alur en créant un article 8-1 dans la loi du 6 juillet 1989 donne un statut à part entière à la colocation. Qu'est-ce qu'une colocation ? Comment cela s'organise-t-il ?

Depuis le 1er septembre 2015, il existe une liste légale du mobilier que les bailleurs doivent respecter pour équiper leurs logements loués en meublé. Cette liste de meubles a été fixée par le décret...

Comment aider son enfant à se loger ? Quelles sont les aides auxquelles vous avez droit quand vous logez votre enfant ? Tout savoir pour loger votre enfant étudiant.