Les aides financières

Publié par le

Si votre enfant étudiant est âgé de 18 à 25 ans, vous avez le choix : soit vous le rattachez à votre foyer fiscal, soit votre enfant fait une déclaration séparée. Dans ce dernier cas, vous pouvez verser une pension à votre enfant. En 2018, cette pension est déductible de vos revenus dans la limite de 5.738 € annuels et par enfant.

Si votre enfant est simplement hébergé chez vous, vous pouvez aussi déduire une somme forfaitaire de 3.410 €. A vos calculettes, pour savoir si vous avez intérêt à opter pour la déclaration séparée ou à garder le rattachement au foyer fiscal.

A savoir : vous, parents, vous pouvez également déduire une demi-part supplémentaire, ce qui fait plus de 1.500 € de réduction par an, même si votre enfant perçoit des aides au logement. Actuellement ces deux aides se cumulent. Un enfant étudiant qui perçoit l'ALS ou l'APL peut demeurer fiscalement à charge de ses parents, mais il cesse d'être à leur charge au sens des prestations familiales (voir les conditions sur le site service public).

Pour aller plus loin...

La loi Alur en créant un article 8-1 dans la loi du 6 juillet 1989 donne un statut à part entière à la colocation. Qu'est-ce qu'une colocation ? Comment cela s'organise-t-il ?

A l'approche de la rentrée, de nombreux étudiants cherchent un logement. Location classique ou colocation, location vide ou meublée, caution, dépôt de garanties : ce qu'il faut savoir pour louer en...

Vous détenez un ou plusieurs biens immobiliers et/ou des titres et valeurs mobilières (actions, obligations, etc.) et vous souhaitez organiser la transmission de votre patrimoine à vos proches...