Sylvie B. loue ses appartements sur PAP depuis 30 ans, et elle n'a pas l'intention de changer

Publié par le

« Pour moi, la relation humaine avec le locataire est essentielle. Le secret c’est de ne pas tout miser sur les garanties financières et de bien observer le candidat locataire pendant la visite. Son comportement et ses questions vous apprennent beaucoup sur le locataire qu’il sera ensuite. »

 Qu'est-ce qui vous a amenée à louer par PAP ?

Je ne voudrais pas vous raconter ma vie mais en fait mon grand-père était un client PAP de la première heure dans les années 80. Vous voyez, ça ne date pas d’hier nos relations avec vous ! Et moi, ça fait 30 ans que je loue mes appartements chez vous.

Quelles étaient vos contraintes ?

Je vais être honnête avec vous, je n’ai pas du tout envie de passer tout mon temps à gérer la recherche des nouveaux locataires pour les appartements que je possède. Pour l’appartement dans le 18e à Paris, J’ai passé mon annonce en ligne lundi 26 mars au matin. J’ai organisé les visites le mercredi suivant, et en 2 heures j’en avais fait 6. Le jeudi à midi le bail était signé et le chèque de caution déposé à la banque ! Juste parfait pour quelqu’un qui n’a pas beaucoup de temps comme moi.

Combien de temps cela vous a pris ?

C’est drôle que vous me demandiez ça parce que j’ai justement fait le calcul ce matin du temps que j’ai passé pour louer cet appartement. Et bien, tout compris, c’est-à-dire, passage d’annonce en ligne, envoi de mails, visites, transports, signature du bail, état des lieux… cela m’a pris moins de 10 heures. C’est vraiment rien par rapport à ce que me prendrait en frais, une agence immobilière pour faire la même chose.

Avez-vous des astuces à donner à un propriétaire qui envisage de mettre son bien en location sur PAP ?

C’est vrai que je fonctionne beaucoup au « feeling » au moment de choisir un locataire. Je ne néglige pas les garanties financières pour autant, mais je trouve que la personnalité et le comportement d’un candidat pendant les visites sont très révélateurs. Quand j’ai du mal à départager deux dossiers à peu près équivalents, j’avoue que mon cœur balancera du côté de celui qui prendra le temps de m’envoyer un petit sms après la visite et qui me dira « j’ai vraiment eu un coup de cœur pour votre appartement, j’espère que vous choisirez mon dossier ». Cet enthousiasme me touche et me fait penser que ce sera un locataire heureux de vivre dans mon appartement donc bon payeur. Mon expérience me fait dire que c’est vrai.

Il y a une autre astuce que je peux partager avec vous : elle consiste à ne jamais laisser passer beaucoup de temps entre les visites et ma réponse. Le plus souvent je donne une réponse le soir même aux locataires choisis ou non. Ça permet aux candidats malheureux de continuer leurs recherches sans perdre de temps. Je fixe généralement la signature du bail au lendemain 10 h. Il faut battre le fer tant qu’il est chaud, et si vous traînez trop, en cas de défection du locataire désigné, vous aussi vous perdez beaucoup de temps.

Enfin, le dernier conseil que je donnerais à un bailleur « débutant », c’est de savoir prévenir les difficultés. Concrètement, ça veut dire que le jour de la signature du bail, je dis très simplement à mes nouveaux locataires de me signaler immédiatement s’ils rencontrent des difficultés pour payer le loyer en temps et en heure. Tout est plus simple quand on se parle et on trouve toujours des solutions !

Avez-vous rencontré des difficultés ?

Sincèrement aucune. Je sais que j’ai à ma disposition les conseillères et les juristes, mais à ce jour je n’en ai pas eu besoin.

C’est quoi le plus de PAP pour vous ?

Et bien c’est très simple, pour moi PAP cela signifie 30 ans de location et zéro incident. Cela peut paraître incroyable mais je n’ai jamais eu le moindre problème avec un locataire trouvé chez vous : aucun impayé de loyer et aucune dégradation. On peut dire que c’est un plus non ?

Il faut que je vous dise quand même que lorsque des locataires me quittent pour un appartement plus grand ou pour acheter, ils m’offrent des fleurs ou des chocolats. Et dernièrement, un jeune couple qui loge dans un de mes studios a décidé de se marier, et bien figurez-vous qu’ils m’ont invitée à leur mariage ! C’est quand même sympa quand les choses se passent comme ça. 

Pour aller plus loin...

« La bonne idée, c'est de caler les visites sur une période courte, idéalement une demi-journée sur un jour férié ou un dimanche. Ça permet de limiter les désagréments pour les locataires occupants...