Laurence R., encouragée par son papa, a acheté ce studio dans l’immeuble qu’elle habitait. Elle s’est lancée et ça fait 20 ans qu’elle le loue.

Publié par le

« J’implique mon locataire. Il est mon « ambassadeur » sur place. D’ailleurs, je ne lui demande pas de faire comme si c’était chez lui, puisqu’il est chez lui ! »

Parlez-moi de ce studio que vous avez loué à Paris XIX (75) grâce à PAP.

J’habitais au 6e étage d’un immeuble neuf livré en 1994. J’étais locataire. Le 2e étage était constitué de grands espaces de travail qu’un promoteur a rachetés. Il a tout réaménagé pour en faire des appartements qu’il a ensuite revendus. Pour moi, c’était l’opportunité de faire un investissement locatif dans un immeuble que je connaissais parfaitement, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Mon papa a été d’une grande aide. C’est lui qui m’a fait comprendre que je devais saisir cette occasion. Tout était réuni, alors j’ai foncé. Depuis il est loué.

Qu’est-ce qui vous a amenée à chercher votre locataire sur PAP ?

C’est simple : on ne change pas une équipe qui fonctionne ! Cela fait 20 ans que je passe par vous pour louer cet appartement. L’expérience a toujours été positive. Je trouve que vous avez parfaitement réussi votre passage sur Internet. On a accès à un nombre considérable d’informations et d’outils qui m’aident pour gérer mon appartement.

En combien de temps avez-vous l’avez-vous loué ?

J’ai trouvé un locataire en moins d’une semaine. Je le choisis en fonction de mon ressenti mais aussi des conditions financières très strictes que m’impose mon assurance loyers impayés. Cet appartement, ce sont mes économies. Je ne peux pas me permettre d’avoir des retards de paiement ou de la vacance. Par conséquent, je traite les appels et les mails que je reçois avec le plus grand sérieux, scrupuleusement. J’essaie de connaître le locataire. Ce n’est pas seulement une histoire de questions-réponses. J’entame une vraie discussion avec lui pour juger si, dès les premiers échanges, une relation peut se nouer. Une fois que cette relation est acquise, d’expérience, je sais que le reste de la location se passera bien.

Avez-vous des astuces à donner à quelqu’un qui envisagerait de louer sur PAP ?

J’implique mon locataire. Avant de signer le bail, je suis très claire. Je lui explique ce que j’estime important : le dialogue, la transparence. Et ce que j’attends de lui : payer son loyer, entretenir le logement, mais aussi être en quelque sorte mon « ambassadeur » dans l’immeuble. Maintenant que je ne l’habite plus, j’apprécie qu’il m’aide à garder un contact avec la copropriété. Il peut me signaler d’éventuels problèmes de voisinage, des travaux en cours, ceci me permet de ne pas découvrir les choses une fois par an, lors des assemblées générales, ou bien quand le locataire s’en va. En définitive, je ne lui demande pas de faire comme si c’était chez lui, puisqu’il est chez lui !

C’est quoi le plus de PAP pour vous ?

Votre site est très bien fait. Il est très pratique. Je télécharge gratuitement les contrats dont j’ai besoin et je gère en suivant les conseils que vous donnez. Je trouve aussi que vos forfaits sont parfaitement adaptés à mes besoins.

Pour aller plus loin...

« La crédibilité et le sérieux sont votre marque de fabrique. Je paye, oui, et je sais pourquoi ! »

« Pendant les visites ou durant le bail, je suis convaincue qu'il faut traiter le locataire comme si c'était un membre de la famille. C'est le b.a.-ba. »

« Je pense qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Il est absolument nécessaire de connaître le bien qu'on loue ou qu'on vend pour pouvoir en parler. Partant de là, il n'était pas question...

« Il y a une véritable conjugaison entre PAP et le bailleur (…). Je fais rarement appel à vous une fois que l'appartement est loué, mais je sais que vous êtes là. »