De la confiance, c'est tout ce que demande Hervé M.

Publié par le

Hervé consacre du temps aux visites : une heure pour chaque locataire. C'est selon lui ce qu'il faut pour mieux se connaître avant de prendre une décision. « Les profils étaient similaires, ces jeunes gens tous sympathiques, bref ce fut un vrai dilemme. Nous avons finalement opté pour ceux qui nous ressemblaient le plus. »

Parlez-moi du studio que vous avez loué dans le XIIe arrondissement de Paris.

C’est un appartement que j’ai acheté sur plans voilà presque 20 ans. Il a été loué pendant 10 ans avant que je ne le récupère pour l’occuper avec ma compagne. Maintenant que je suis à la retraite, nous partons nous installer dans la région d’Avignon. Nous avons donc remis l’appartement en location. J’avais choisi ce deux pièces au rez-de-chaussée parce qu’il possède un jardin de 36 m2 arboré, sans vis-à-vis et une terrasse ! Alors, oui, il est sombre, c’est d’ailleurs son principal défaut, mais un extérieur pareil à Paris, sans le moindre bruit, c’est rare ! Ça m’a plu et ça plaît aussi aux locataires.

Qu’est-ce qui vous a amené à chercher votre locataire sur PAP ?

J’avais vendu l’appartement de ma mère à Fréjus grâce à PAP. J’ai aussi connu une mauvaise expérience avec une agence. C’était en 1986, mais ça m’est resté. Quand j’ai vu le travail qu’avait fourni l’agent immobilier pour louer mon appartement, je me suis dit : « ça, je sais faire ! » J’ai donc repris en main la location et je m’en sors très bien tout seul. Je n’ai jamais eu un seul impayé. Quelquefois des petits retards, mais rien de bien méchant.

En combien de temps avez-vous loué votre appartement ?

J’ai déposé mon annonce le 13 septembre. Dix minutes après la validation, je recevais les premiers appels et mails. Nous avons très vite organisé huit visites sur deux jours, toutes espacées d’au moins une heure. Les trois premiers candidats nous correspondaient tout à fait. Nous avons alors préféré annuler les autres visites et avons dû procéder à un choix... Les profils étaient similaires, ces jeunes gens tous sympathiques, bref ce fut un vrai dilemme. Nous avons finalement opté pour ceux qui nous ressemblaient le plus. Leur état d’esprit nous a plu, nous avons beaucoup échangé sur des tas de sujets, et puis la jeune fille est originaire de la région où nous allons vivre... Ce sont ces petits détails qui ont compté. 

Avez-vous des astuces à donner à quelqu’un qui envisagerait de louer sur PAP ?

J’estime qu’il faut louer au juste prix. Si vous êtes trop gourmand, les locataires ne resteront pas, ils trouveront mieux ailleurs. Autre chose, mais je ne sais pas si c’est vraiment un conseil qu’on peut apporter… je ne demande pas de dossier : rien. Je n’exige pas tout un tas de documents aux locataires et aux garants, je me contente des seuls papiers d’identité pour rédiger le bail. On discute. On échange. C’est un « contrat de confiance ». Je sens tout de suite si ça collera ou non.

C’est quoi le plus de PAP pour vous ?

La rapidité, le sérieux. Avant de valider mon annonce, une conseillère de PAP m’a appelé pour la contrôler et vérifier que j’étais bien le propriétaire. On a relu le texte, elle a corrigé de petites erreurs. J’estime qu’il est tout à fait normal que vous preniez de telles précautions avant de mettre l’annonce en ligne. C’est rassurant. 

Pour aller plus loin...

« Un conseiller de PAP nous a appelés pour qu'on puisse vérifier les points importants de notre annonce. (…) S'il y avait eu la moindre erreur, elle aurait été corrigée. »

« Vous êtes payant, c'est vrai (…). Un service de qualité comme le vôtre a un prix, et franchement, au bout du compte, vous n'êtes pas cher ! »

« Faire appel à PAP, c'est avoir la possibilité de gérer la location de mon appartement comme si j'étais une agence : ma propre agence »

« La crédibilité et le sérieux sont votre marque de fabrique. Je paye, oui, et je sais pourquoi ! »