Les frais en location vide et en location meublée

Publié par le

Lorsque vous louez vide, vous fournissez une maison ou un appartement en bon état d'usage, conforme aux normes sur le logement décent. Entre autres critères à respecter, le bien doit offrir 9 mètres carrés de surface et 20 mètres cubes de volume. Il ne doit pas nuire à la santé du locataire ni à sa sécurité. Pour en savoir plus sur le logement décent, vous pouvez consulter notre dossier en cliquant ici

Location meublée : le prix des meubles et des équipements

En location meublée, c'est pareil, sauf que vous devez ajouter les meubles et l'équipement au prix du logement. Mais attention : une table, des chaises et un lit ne suffisent pas. Le locataire doit pouvoir entrer dans les lieux et y vivre en amenant simplement ses effets personnels. Les éléments de confort sont en outre très appréciés (lave-vaisselle, lave-linge, télévision, etc.). Si vous visez une clientèle haut de gamme, comme les diplomates et les cadres supérieurs, vous devrez offrir une prestation de grand standing. Bref, l'addition peut facilement grimper. Pour connaitre la liste des équipements obligatoires en location meublée, cliquez ici.

Location meublée : davantage de frais  

Rentabilité plus stable. En location vide, le locataire apporte ses meubles. Il a donc l'intention de passer un certain temps dans le logement, d'autant que le bail dure trois ans. En d'autres termes, les risques liés au turn-over sont plus limités et le loyer est perçu avec plus de régularité par le propriétaire. La rentabilité est ainsi plus stable. Le locataire a également tendance à « s'approprier » le logement : du coup, il en prend davantage soin, ce qui réduit les frais d'entretien.

Risque de vacance locative. Lorsqu'il loue un logement meublé, le locataire reste en général moins longtemps dans les lieux (le bail dure un an ou neuf mois si vous louez à un étudiant). Vous devez donc relouer plus fréquemment le bien. Ce qui implique des périodes de vacance locative, pendant lesquelles vous ne touchez pas de loyer, ce qui fait baisser la rentabilité. Autre conséquence de ce turn-over plus élevé : les risques de dégradation sont plus importants et peuvent porter aussi bien sur l'appartement ou la maison que sur ses meubles et son équipement. Les remises en état entre deux locations sont plus nombreuses et peuvent être plus onéreuses. En location meublée, soyez vigilant sur le niveau du loyer. Si ce type de logement se loue plus cher, ce n'est pas une raison pour pratiquer des prix dissuasifs.

N'oubliez jamais : pour obtenir une rentabilité, quelle qu'elle soit, il faut louer, ce qui implique d'être en phase avec le marché locatif comme avec les moyens financiers des locataires. Une règle d'or qui vaut aussi bien pour la location vide que pour la location meublée.

Louer vide ou meublé ? La rentabilité n'est que l'un des points à prendre en compte pour décider de louer en vide ou en meublé. Ce dernier régime est le plus souvent choisi pour des petites ou des moyennes surfaces destinées à accueillir des locataires sur des durées relativement courtes (étudiants, salariés en mutation professionnelle, etc.). La plus grande souplesse du bail meublé et une fiscalité plus attractive offrent également des avantages. Pour autant, la location vide reste intéressante : moins de turn-over des locataires, charges d'entretien a priori moins élevées, dépenses d'équipement du logement plus modérées, possibilité de créer des déficits fonciers jouent en sa faveur. Pour prendre votre décision intégrez tous ces paramètres et faites faire des simulations en tablant sur des hypothèses réalistes.

VIDEO : Location vide : quelle fiscalité pour les loyers ?

Les loyers perçus en location vide sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers. Il y a deux régimes d'imposition : le régime forfaitaire et le régime réel. Si le régime forfaitaire est ultra-simple, les propriétaires choisissent toutefois le régime réel qui est beaucoup plus avantageux...

Voir la vidéo

Pour aller plus loin...

Vous devez déclarer vos revenus locatifs comme l'ensemble de vos revenus chaque année . En location vide, les loyers sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers alors qu'en location meublée,...

Tout savoir sur le choix d'un emplacement pour bien investir dans l'immobilier locatif. Les critères d'une bonne adresse pour acheter un logement. L'importance de l'emplacement en matière de choix...

Comment choisir entre location vide et location meublée ? Quelles sont les principales différences ? S'il y a de plus en plus de similitudes entre ces deux types de location, chacune conserve...