Investir en Tunisie

Publié par le

22 000 Français sont installés en Tunisie, un chiffre qui augmente de 15 % chaque année depuis dix ans. Parmi eux, de nombreux retraités ou jeunes seniors qui achètent en vue de passer leur retraite dans ce pays qui les séduit par sa douceur de vivre, son climat plus que clément. Et qui profitent que les prix de l'immobilier sont abordables pour investir dans un logement.

Un marché immobilier dynamique

« Il se construit 60.000 logements par an en Tunisie, explique Ridah Lahmar, conseiller en communication du Sitap (Salon de l'immobilier tunisien à Paris), dont environ 40 à 45.000 de haut standing. » On construit sur l'ensemble du pays, mais certains sites remportent un franc succès auprès des acquéreurs. « Les sites touristiques sont prisés, poursuit Ridah Lahmar.

La proximité des plages est recherchée, tout comme les quartiers résidentiels verts. Ces secteurs sont bien desservis par les transports en commun et bénéficient de tous les équipements nécessaires au quotidien. Par exemple, Marsa, une cité balnéaire à vingt kilomètres de Tunis, ou encore Gammarth, également près de Tunis, l'une et l'autre proches de l'aéroport, sont attractives. Mais on construit aussi à Hammamet, Mahdia, Sousse, Monastir, etc. » Pour autant, les acquéreurs ne boudent pas les secteurs éloignés de la mer, et apprécient le charme et l'authenticité de villes situées dans les terres.

Une offre variée

« La qualité du bâti s'est beaucoup améliorée ces dernières années, souligne Ridah Lahmar. La réglementation est très stricte en matière d'urbanisme et les constructions sont soumises à permis. Les logements sont dotés de tous les réseaux, y compris de l'ADSL. »

Les appartements, au sein de résidences qui comptent de vingt à quarante logements en général, « sont toujours spacieux, entre 80 et 140 m2 en moyenne. Les séjours sont vastes, et les chambres aussi. Les appartements bénéficient toujours de balcons ou de terrasses. Quant aux résidences, elles sont sécurisées, disposent de parkings, d'espaces verts. Les immeubles sont dotés d'ascenseurs ».

Autre produit intéressant, les villas, individuelles ou accolées. Certains décident quant à eux d'acheter un terrain et de faire construire.

Des prix abordables

Pour devenir propriétaire d'un bien immobilier en Tunisie, « il faut compter entre 1.000 et 2.000 dinars du mètre carré dans le haut de gamme, indique Ridah Lahmar. Soit entre 500 et 1.000 € du mètre carré ». Certains logements peuvent dépasser les 1.000 €, en fonction des prestations.

A ces prix doux viennent s'ajouter la faiblesse des charges locales. Une taxe, basée sur la valeur locative du bien, est due. Comptez environ 35 € par an pour 140 mètres carrés. Par ailleurs, « une convention de non double imposition a été signée entre la Tunisie et la France, poursuit Ridah Lahmar.

De plus, les seniors qui sont résidents tunisiens - ils doivent habiter en Tunisie au moins six mois et un jour - bénéficient d'un abattement sur les revenus imposables, et de réduction pouvant aller jusqu'à 80 % sur les impôts sur le revenu. La procédure est simple pour devenir résident tunisien ».

Quant à la souscription d'un emprunt, elle peut s'effectuer en France auprès de la Tunisia Foreign Bank, ou en Tunisie auprès de la Caisse d'épargne. Et en cas de revente du bien ? Pas de souci, on peut rapatrier le fruit de sa vente en France sans formalités contraignantes.

Pour en savoir plus, rendez-vous au Salon de l'immobilier tunisien à Paris, espace Champerret, du 4 au 6 juin 2010. Plus de cent vingt promoteurs seront présents, ainsi que des banquiers et des assureurs. Informations sur www.sitap.fr.

Pour aller plus loin...

Les rez-de-chaussée sont recherchés par les investisseurs. Ce qui est tout à fait normal : ce type d'appartement vaut moins cher que les appartements en étage élevé alors qu'ils trouvent preneurs...