Rénovation : les nouveaux barèmes de MaPrimeRénov’

Publié par le

05 Octobre 2020 - Les nouveaux barèmes de MaPrimeRénov’ viennent d’être publiés aujourd’hui. Depuis le 1er octobre 2020, cette aide est désormais accessible à tous les propriétaires quels que soient leurs revenus, aux copropriétaires et bailleurs. Les rénovations énergétiques performantes bénéficieront d’un bonus.

 

MaPrimeRénov’ franchit une nouvelle étape avec la publication aujourd’hui des nouveaux barèmes par le ministère de la Transition écologique ! En effet, il ne manquait plus que ces informations pour que les propriétaires puissent évaluer le nouveau montant des aides dont ils pourront bénéficier pour améliorer la performance énergétique de leur bien.

Une prime réformée. Depuis le 1er octobre 2020, ce dispositif dédié à la rénovation énergétique des logements est désormais accessible à tous les propriétaires quels que soient leurs revenus. Les copropriétaires et les propriétaires-bailleurs y sont eux aussi désormais éligibles. Des bonus seront par ailleurs accordés pour encourager les rénovations énergétiques ambitieuses. Mais cette réforme n’entrera en vigueur que l’an prochain. Les ménages peuvent cependant demander dès à présent aux entreprises des devis. Le gouvernement les incite par ailleurs à engager les travaux avant le 31 décembre 2020, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire assurant que Ma PrimeRenov' leur sera versée le 1er janvier 2021.

400 000 primes attendues. Cet arsenal de mesures qui a bénéficié de deux milliards d’euros supplémentaires devrait accélérer le développement de MaPrimeRénov’ (MPR) comme l’espère Emmanuelle Wagon, ministre déléguée au logement, dans une interview au Parisien : « En 2020, nous estimons que 150.000 ménages auront demandé MPR. En 2021, la cible sera élargie et l’ordre de grandeur tournera donc sans doute autour de 400.000 ou 500.000 dossiers ».

MaPrimeRénov’ pour tous. Cette prime qui était jusqu’à présent réservée aux ménages modestes et très modestes selon les critères de ressources définis par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) est désormais élargie aux autres ménages. Cette extension de MaPrimeRénov’, demandée par les organisations professionnelles, comme la Fédération française du bâtiment (FFB), devrait amplifier la rénovation énergétique des 4,8 millions de logements très énergivores, les célèbres passoires thermiques.

Rénovation des copropriétés facilitée. Ouverte aux copropriétaires, MaPrimeRénov’ Copropriété devrait doper la rénovation énergétique de 9,7 millions logements collectifs. Elle sera versée au syndicat des copropriétaires s’engageant à réaliser des travaux dans les parties communes qui devront se traduire par un gain énergétique de 35 %.

Les bailleurs aidés pour rénover. Les propriétaires-bailleurs pourront eux aussi bénéficier de MaPrimeRénov’ Copropriété. Ils seront également éligibles à MaPrimeRénov’ pour les parties privatives du logement. Le remplacement d’une chaudière pouvant être financé par exemple. Cette aide est également accordée aux propriétaires-bailleurs de maison individuelle. MaPrimeRénov’ est cependant limitée à trois logements loués par bailleur. A noter qu’aucune condition concernant le loyer n’est exigée par ce dispositif. Les dossiers devront être déposés à partir du 1er juillet 2021.   

La rénovation des passoires thermiques aidée. MaPrimeRénov’ sera augmentée d’un bonus atteignant 500, 1.000 ou 1.500 € selon les revenus du demandeur pour financer la rénovation des passoires thermiques, classées F ou G par le DPE (diagnostic de performance énergétique). Ces travaux devront permettre d’améliorer l’étiquette de ces logements. L’obtention de cette prime bonifiée sera conditionnée par la réalisation d’un audit.

Coup de pouce aux rénovations performantes. Les rénovations les plus performantes seront également valorisées car ce sont les plus efficaces et les plus coûteuses pour diminuer considérablement la consommation d’énergie. Un bonus Bâtiment basse consommation (BBC) d’un montant de 500, 1.000 ou 1.500 € selon les revenus du propriétaire sera attribué aux rénovations atteignant l’étiquette énergétique A ou B. Une bonification exceptionnelle « coup de pouce » des CEE (Certificats d’économie d’énergie) sera également versée. Les ménages aux revenus intermédiaires ou supérieurs, engagés dans une rénovation globale de leur logement, se verront attribuer un nouveau forfait MaPrimeRénov’ de 3.500 ou 7.000 € selon les revenus du propriétaire si les travaux procurent un gain énergétique supérieur à 55 %.

Pratique
Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, consultez le site www.maprimerenov.gouv.fr Vous y trouverez toutes les informations concernant le montant des aides dont vous pouvez bénéficier. Vous pourrez aussi y effectuer une simulation et déposer votre demande d’aide.

2.100 € pour une chaudière à granulés
Propriétaire d’une maison située dans la Creuse, les propriétaires bénéficiant de revenus annuels de 30.500 €, remplacent leur chaudière fioul non performante par une chaudière à granulés. Montant de l’investissement : 18.000 €. Mais cet équipement ne leur coûtera que 2.100 € grâce aux différentes aides : 10.000 € pour un forfait chaudière à granulés, 1.500 € (un forfait pour ne plus être un logement passoire, leur maison étant classée F). Sans oublier le coup de pouce chauffage des CEE pour un montant de 4.400 €.

5.300 € à financer par appartement
Située à Nanterre (92), une copropriété comptant 100 logements, classée F, a réalisé d’importants travaux comme l’isolation thermique par l’extérieur, une nouvelle ventilation, soit un gain énergétique qui lui a permis d’atteindre l’étiquette D. Coût des travaux , 1,18 millions d’euros soit 11.800 € par logement. Les copropriétaires bénéficieront d’une aide de 645.600 € déclinée comme suit : MaPrimeRénov’ Copropriété (295.600 €), bonus sortie de passoire thermique : 50.000 €, 300.000 € correspondant à un abondement de l’Anah au titre de copropriété fragile. Soit un reste à charge de 5.344 € par logement.  

  

Dernières actualités

Location de vacances : que faire si le logement n’est pas conforme ?

21 Juin 2021

Que faire si votre location de vacances n'est pas conforme à la description qui vous a été faite ?...


Comment fixer le loyer à Paris ?

21 Juin 2021

Quelle est la marche à suivre pour fixer son loyer aujourd'hui à Paris ? Où trouver les loyers de...


Encadrement des loyers à Paris : des plafonds en hausse au 1er juillet 2021

18 Juin 2021

Encadrement des loyers à Paris : les plafonds de loyer applicables au 1er juillet 2021 en hausse...


Immobilier : les acquéreurs votent pour les villes moyennes

15 Juin 2021

Pourquoi le marché immobilier des villes moyennes a été dynamique en 2020. La qualité de vie, les...