Rénovation énergétique : les aides prolongées jusqu’à fin 2023

17 Novembre 2021 - Le gouvernement passe à la vitesse supérieure pour inciter les particuliers à mieux isoler leur logement et se chauffer avec des énergies plus vertueuses.

© Isover

 Même si la transition énergétique n’est pas encore un thème de campagne majeur, c’est un sujet de préoccupation pour de nombreux Français. Le logement étant responsable de 20 % des gaz à effet de serre il y a une nécessité absolue à isoler les « passoires thermiques ». L’argent étant le nerf de la guerre, le gouvernement cherche à resolvabiliser les particuliers pour les inciter à passer à l’acte.
Emmanuelle Wargon, Ministre en charge du logement a annoncé, dans le cadre du Projet de loi de finance 2022, qu’un certain nombre de dispositifs seraient prolongés, augmentés et simplifiés. Des mesures qui redonnent le sourire aux professionnels de la rénovation mais aussi aux particuliers. Et avec la hausse durable du prix des énergies ces mesures tombent à point.

L’éco-ptz est prorogé. L’éco-ptz est un prêt sans intérêt accordé sans condition de ressources aux ménages engageant des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Il permet de financer des travaux à partir de 7 000 €. Il peut être accordé à un propriétaire bailleur ou occupant et à un syndicat de copropriétaires. Alors qu’il devait initialement s‘éteindre à la fin de l’année le dispositif a été prolonger de deux ans. Soit jusqu’au 31 décembre 2023.

L’Eco-ptz augmente. Autre bonne nouvelle : à partir du 1er janvier prochain, le plafond de l’eco-ptz passe de 30.000 € à 50.000 €. Mais attention : la mesure vise les rénovations globales qui nécessitent un bouquet de travaux comme l’isolation, le chauffage, les menuiseries… La durée maximum du prêt passe aussi de 15 ans à 20 ans. Pour 40 000 € empruntés, la mensualité sur 20 ans s’établit à 166 € par mois. Une « carotte » qui pourrait décider de nombreux propriétaire à passer à l’acte. Avec la clef une baisse conséquente des factures énergétiques et une hausse de la valeur de leur patrimoine (la valeur verte) .

Simplification des procédures. Il est possible de cumuler l’éco-ptz avec les aides à la rénovation énergétique comme MaPrimeRénov’. À partir du 1er juillet 2022, il sera possible d’émettre une seule demande de prêt à l’Anah dès la constitution du dossier MaPrimeRénov’. L’Anah se chargera ensuite d’instruire le dossier et de vérifier la compatibilité des travaux envisagés avec une demande d’Eco-ptz. En cas d’accord, elle transmettra alors le dossier à une banque qui versera ensuite la somme demandée

Distribution par les sociétés de tiers-financement. Par ailleurs, il est également prévu de proroger pendant deux ans, jusqu’au 31 décembre 2023, la distribution de l’éco-ptz par des sociétés de tiers-financement qui proposent un accompagnement technique et financier des travaux. Une expérimentation avait été menée en Île-de-France et dans les Hauts-de-France. La prolongation pendant deux années supplémentaires a pour but de mieux évaluer son impact sur le volume des travaux financés par des éco-ptz.

 

Publié par le
Journaliste chez PAP.fr


Je suis locataire

Je suis propriétaire