Prix : premier critère des Français pour changer leur chauffage

05 Mai 2022 - Si près d’un Français sur deux envisagent de changer de chauffage, 66 % ne connaissent pas les différentes solutions proposées. Un prix attractif constitue leur premier critère de choix.

 

Pour rénover efficacement leur logement, les Français ont besoin d’être aidés et conseillés ! Le sondage, réalisé entre le 11 et le 20 avril 2022, pour le compte de Rothelec, fabricant de radiateurs électriques, vient le rappeler avec vigueur.

Le bon moment pour changer de chauffage. Si 47 % des 9 312 personnes interrogées prévoient de changer ou d’améliorer leur chauffage prochainement, elles sont en revanche 63 % à déclarer le faire entre novembre et janvier ! Un mauvais choix, car les professionnels sont généralement mobilisés à cette période pour les dépannages de leurs clients, confrontés à des pannes. Le meilleur moment reste le printemps, les installateurs ayant alors du temps pour se rendre chez de nouveaux clients pour effectuer des devis. Les particuliers ont aussi besoin de conseils pour effectuer les bons choix. 66 % des sondés déclarent ne pas connaître les différents systèmes de chauffage existants. Un chiffre qui dénote l’absence criante de campagnes d’information sur les différentes solutions possibles pour améliorer son confort à l’heure où la diminution de la consommation énergétique s’impose.

Le mauvais choix du chauffage. Le choix du mode de chauffage des Français apparaît par ailleurs en décalage par rapport aux attentes gouvernementales. En effet, 33 % aimeraient avoir du chauffage gaz. Des aspirations qui posent un problème, car dans le cadre de la diminution des gaz à effet de serre, les Français devront tourner le dos aux énergies fossiles pour privilégier les équipements utilisant les énergies renouvelables comme les pompes à chaleur. Or ces dernières ne sont citées que par 12 % des personnes interrogées. Le chauffage bois ne fait pas non plus recette, seuls 9 % des sondés le citent. Pourtant, un poêle à granulés, voire une chaudière, peuvent être installés dans une maison. Le chauffage électrique est aussi particulièrement demandé (39 % des sondés).

Le prix du chauffage avant tout. Parmi les critères de choix : le prix occupe la première place pour 72 % des Français. Un chiffre qui n’a rien de surprenant étant donné les problèmes de pouvoir d’achat auxquels est confrontée une part importante de la population. Invités à choisir, 61 % des Français interrogés déclarent d’ailleurs devoir ou préférer acheter un système peu cher, quitte à avoir froid. Une phrase qui en dit long sur la nécessité d’augmenter les aides publiques comme MaPrimeRénov’.

Publié par le
Journaliste chez PAP.fr


Je suis locataire

Je suis propriétaire