Impôts : la rénovation énergétique réduit la facture !

Publié par le

07 Mai 2020 - Si en 2019 vous avez effectué des travaux d’amélioration énergétique dans votre logement, vous pouvez peut-être encore bénéficier d’un crédit d’impôts. Le point sur les travaux qui font baisser la note.

L’heure de la déclaration d’impôts a sonné et avec elle son cortège d’incertitudes et d’interrogations. Le système fiscal français possède des arcanes et des subtilités qu’il vaut mieux connaître pour bénéficier des allégements auxquels vous avez droit. Si vous avez réalisé des travaux d’amélioration dans votre logement, par exemple, vous pouvez sans doute alléger votre facture grâce au Crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE). Comment ça marche ? Comment en profiter ?

CITE : qui est concerné ? Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit et si vous avez effectué des travaux bénéficiant du Crédit d’impôts pour la transition énergétique, vous pouvez profiter de ce bonus. Le logement doit constituer votre résidence principale. Mais attention : le plus souvent, cette aide dépend d’un plafond de revenus (voir tableau 1).

1- Revenu fiscal de référence (RFR) minimal pour bénéficier du CITE

 Nombre de personnes composant le ménage   IDF  Autres régions
 1   25.068 €  19.074 €
 2   36.792 €  27.896 €
 3   44.188 €  33.547 €
 4   51.597 €  39.192 €
 5   59.026 €  44.860 €
 Par personne supplémentaire  + 7422 €  + 5 651€

Comment déclarer ? Si vous avez réalisé des travaux relevant du CITE, vous défalquez le montant correspondant de votre impôt sur le revenu. Si vous déclarez en ligne, vous cochez la case « Travaux dans l'habitation principale : dépenses pour la transition énergétique », qui vous donne accès aux rubriques du CITE. La déclaration papier se fait sur le formulaire 2042 RICI. Conservez vos justificatifs car l'administration fiscale peut vous les réclamer ! Attention également, le montant de dépenses éligibles est plafonné à 8.000 € pour une personne seule, 16.000 € pour un couple plus 400 € par personne à charge.

Quel taux ? La grande majorité des dépenses ouvrant droit au CITE bénéficient d’un taux de crédit de 30 % du prix d’achat qui figure sur vos factures (voir tableau 2). Les frais de main d’œuvre ne sont généralement pas pris en compte (à l’exception des ménages modestes dont les revenus ne dépassent pas un plafond défini par l’administration fiscale). En revanche, pour les travaux d’isolation, le coût de la main d’œuvre est déductible.

Des artisans obligatoirement RGE. Pour bénéficier des crédits d’impôts, il faut avoir recours à un artisan reconnu RGE (reconnu garant de l’environnement). Si vous avez réalisé vous-même les travaux, vous ne bénéficierez pas de l’avantage fiscal. Le professionnel qui a réalisé vos travaux doit de son côté attester de sa qualification et son entreprise doit être titulaire d’un signe de qualité pour la catégorie des travaux concernés.

Ma Prime Renov remplace le CITE. Pour les dépenses de transition énergétique effectuées en 2020, le CITE reste maintenu pour les ménages aux revenus dits intermédiaires. Le 1er janvier 2021, il sera définitivement supprimé et remplacé par Ma Prime Renov. Plus qu‘un simple changement de nom, cette transformation entraîne un certain nombre de modifications fiscales. Au lieu de déduire le crédit d’impôts sur leurs revenus, les ménages reçoivent l’année de leurs travaux une prime qui regroupe le CITE et les aides de l’Anah. Pour en savoir plus : www.impots.gouv.fr/portail/particulier/le-credit-dimpot-transition-energetique

Crédit d’impôts ou réduction d’impôts ?
Le crédit d’impôts est déduit de l’impôt calculé. Mais contrairement à la réduction d’impôts, s’il est supérieur au montant de l’impôt, le surplus (ou la totalité si vous n’êtes pas imposable) donne lieu à un remboursement par la Direction générale des finances publiques.
La réduction d’impôts vient en déduction de l’impôt calculé selon le barème progressif. Dans le cas où le montant de la réduction d’impôts est supérieur au montant de l’impôt, il ne peut y avoir de remboursement : votre impôt est donc ramené à 0 €.

 2- Liste des principaux travaux ouvrant droit à un crédit d’impôts

Travaux  Montant du CITE  Conditions
 Dépose d’une cuve à fioul  50 %  Sous conditions de ressources
 Chaudière haute performance énergétique  30 % pour un remplacement facturé entre le 1er janvier 2019 et le 7 mars 2019  Exclu du CITE depuis le 8 mars 2019
Chaudière à très haute performance énergétique 30 % plafonné à 3.350 € pour un remplacement facturé au plus tard le 8 mars 2019 En cas d’acceptation d’un devis et versement d’un acompte avant le 31 décembre 2018
Chaudière bois 30 % Dépenses de pose incluses sous conditions de ressources
Régulation chauffage et eau chaude 30 %  
Fenêtre double-vitrage 15 % plafonné à 670 €  
Pompe à chaleur (pas air/air) 30 % plafonné à 3.000 € (4.000 € à partir du 8 mars 2019 sous conditions de ressources Dépenses de pose incluses sous conditions de ressources  
Borne de recharge pour véhicule électrique 30 %  
Isolation thermique des murs 30 % dans la limite de 150 €/m2 pour une isolation par l’extérieur et 100 €/m2 pour une isolation par l’intérieur   

Dernières actualités

Canicule : sept conseils pour rafraîchir votre logement

05 Août 2020

Comment lutter contre la canicule. Les conseils pour rafraîchir votre logement sans climatisation.


Les locataires s’informent sur le risque d’impayés de loyers

03 Août 2020

Tout savoir sur les consultations des locataires et des bailleurs aux Agences départementales pour...


Immobilier : la hausse des prix ralentit à Paris

31 Juillet 2020

Tout savoir sur les nouveaux prix de l'immobilier ancien à Paris. Le point sur la hausse du mètre...


Zone tendue : l'encadrement du loyer à la relocation reconduit jusqu'à l'été 2021

31 Juillet 2020

L'encadrement des loyers à la relocation s'appliquera au moins jusqu'à l'été 2021. Il empêche...