Immobilier : quelle stratégie de vente pour la reprise ?

Publié par le

19 Mai 2020 - Pendant le confinement, les particuliers ont dû s’adapter à de nouvelles conditions de vie qui ont largement bouleversé leurs habitudes. L’immobilier n’en sort pas indemne ! Alors y a-t-il une demande des acquéreurs en ce moment ? Leurs attentes ont-elles évolué ? Quelle stratégie de vente adopter en ce moment ?

Quel est l’état du marché immobilier ?

Une volonté d’acheter toujours présente. Pour commencer, la grande majorité des acquéreurs a continué ses recherches de logement pendant le confinement. Sur PAP.fr, en avril 2020, la baisse du nombre de recherches n’a été que de 4% par rapport à l’année dernière. Pour certains, le confinement a même rendu plus pressant le besoin de déménager. La volonté d’acheter est donc toujours là.

Des critères qui ont évolué. Le confinement a fait exploser le télétravail, et de nombreux acheteurs misent sur le fait que la pratique du télétravail va perdurer, au moins un ou deux jours par semaine. Dans ces conditions, ils sont prêts à habiter plus loin de leur lieu de travail, afin d’avoir une meilleure qualité de vie : un jardin ou une surface plus grande.

En Ile-de-France par exemple, Paris a enregistré une baisse des recherches d’environ 44%, alors que la Seine-et-Marne a progressé de 24% ! Dans la plupart des métropoles, on observe le même phénomène : les recherches en centre-ville diminuent, au profit des recherches dans l'ensemble du département. Enfin, on voit aussi une nette progression des recherches de résidences secondaires : le Calvados, la Dordogne, l'Hérault ou les Pyrénées-Atlantique ont enregistré des progressions de 30 à 50%.

L’inconnue : l’accès au crédit. La réussite de tous ces projets dépend de la capacité d’emprunt des acheteurs. Avec 12 millions de Français au chômage partiel, c’est aujourd’hui le principal problème. Les taux d’emprunt sont pour l’instant à peu près stables, mais les conditions d’accès au crédit sont strictes. La principale difficulté des acheteurs risque donc d’être le financement.

Comment réussir sa vente dans ce contexte ?

Etre raisonnable sur le prix de vente. De manière générale, on vend mieux quand on demande un prix cohérent avec l’état du marché. Mais il faut reconnaître que ces dernières années, on avait vu des biens au-dessus du prix du marché se vendre sans aucune difficulté, notamment dans les grandes métropoles où il y avait un vrai déficit d’offre.

La situation est différente aujourd’hui. Les acheteurs ne s’attendent pas à trouver aujourd’hui des biens moins chers qu’en mars, mais ils sont prudents, et certains d’entre eux pensent que les prix vont finir par baisser à cause des difficultés économiques. Concrètement, les annonces qui ont un prix cohérent avec le marché ont toujours beaucoup de contacts. Ceux qui sont plus de 10% au-dessus n’en ont pas.

Un doute sur le prix ? Faites appel à nos experts

Faire visiter à distance. Nous avons clairement comme consignes de limiter au maximum nos interactions sociales. Les acheteurs ne sortent pas visiter des logements aussi facilement qu’avant. Pour leur faire découvrir votre bien, vous pouvez compter sur les outils digitaux.

Non seulement il n’y a aucun risque, mais c’est aussi un vrai gain de temps, pour vous comme pour eux. Fini les visites inutiles ! Les acheteurs pourront voir votre logement derrière leur écran, sans sortir de chez eux.

Voilà les trois solutions que nous proposons sur PAP.fr :

La visite virtuelle : la solution la plus qualitative et la plus confortable pour visiter un logement derrière son écran ! La visite virtuelle permet de se déplacer comme on veut dans le logement et de zoomer sur les détails. Réalisée par un technicien à l’aide d’une caméra 3D, la visite virtuelle est incluse dans notre formule de Coaching immo.

La vidéo réalisée avec votre smartphone : vous pouvez ajouter gratuitement une vidéo dans votre annonce, nous avons même réalisé un tutoriel pour faire une bonne vidéo de votre logement !

Les appels vidéos : indiquez dans votre annonce que vous êtes disponibles sur Whatsapp ou sur Skype afin d’organiser une première rencontre via un appel vidéo. Vous pourrez montrer votre logement en live, mais aussi rencontrer l’acheteur de cette manière !

Evidemment, si l’acheteur confirme son intérêt, il faudra réaliser une « vraie » visite. Mais ces solutions permettent de limiter énormément le nombre de visites : les vendeurs qui ont recours à une visite virtuelle ne font en moyenne que 2 visites pour trouver leur acheteur.

Faut-il vendre en direct ? Disons le tout de suite : nous ne sommes pas impartiaux sur ce point, puisque chez PAP nous défendons clairement les ventes de particulier à particulier, et surtout nous défendons les ventes sans commission. Mais dans un contexte où les acheteurs risquent de vouloir négocier les prix à la baisse, vendre en direct est le meilleur moyen de proposer un prix 5% moins cher, sans rien perdre de votre côté… ce serait dommage de ne pas le mentionner !

Dernières actualités

Le bruit à l'heure du déconfinement : ouverture des terrasses...

29 Mai 2020

Le bruit à l'heure du déconfinement : ce que vous devez savoir...


Copropriété : récit d’une assemblée générale en visioconférence

26 Mai 2020

Tout savoir sur le déroulement d'une assemblée générale en visioconférence. Le vote des...


Loyers commerciaux : report possible jusqu'au 10 septembre

22 Mai 2020

Suite à l'épidémie de Covid-19, les locataires commerciaux et professionnels sont autorisés à...


Copropriété : des assemblées générales en visio-conférence

21 Mai 2020

Tout savoir sur les mesures du gouvernement pour faciliter le vote dans les assemblées générales de...