Paris : il faut 10 000 euros par mois pour acheter 75 m2 !

Publié par le

01 Mars 2019 - Le mètre carré parisien franchira bientôt les 10 000 €. Acheter un appartement devient un rêve inaccessible pour la grande majorité des salariés.

La chambre de Notaires du Grand Paris a dévoilé le bilan 2018 des transactions immobilières en Ile-de-France. Si le marché est globalement dynamique et fluide, Paris reste à la traîne avec une offre restreinte qui fait monter les prix mais également un mètre carré qui atteint des sommets.

Ainsi la Capitale se vide. L'âge moyen de la population augmente et des écoles fermes ! Les jeunes couples préfèrent acheter en petite et grande couronne, voire dans une métropole régionale.

Des prix qui montent encore et toujours. D'après la Chambre des Notaires, le mètre carré des appartements anciens atteint en moyenne 9. 570 € au 4e trimestre 2018, et d'après les avant-contrats il continue d’augmenter. « Le mètre carré devrait atteindre 9.730 €/m2 en avril », précise Thierry Delesalle, notaire à Paris. Un nouveau record, en hausse de près de 6,3 % sur un an ! « La barre des 10.000 €, le mètre carré pourrait même être atteinte à la fin de l'été », précise Thierry Delesalle.

© Notaires du Grand Paris

Un niveau problématique. « Même dans un contexte de taux très attractifs, il y a un véritable risque de sortie du marché de certaines typologies d’acheteurs à Paris comme les ménages modestes ou les primo-accédants qui n’ont plus la possibilité d’acheter la surface dont ils auraient besoin. D’ores et déjà, 98 % de nos clients à Paris ont un apport personnel contre 80 % en moyenne dans la France entière. Actuellement l’allongement des durées de prêts permet de compenser en partie la hausse des prix, mais ce levier de solvabilisation commence à atteindre ses limites », analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Gagner plus de 10.000 € par mois pour 75 m2. Dans ce contexte continu de hausse des prix, les revenus nécessaires pour acheter à Paris ont à nouveau augmenté depuis 2016, et ce en dépit de la baisse des taux de près de 1 point… Vous financer, courtier en prêts immobiliers a réalisé des simulations et le constat est sévère. Actuellement pour acheter un appartement de 50 m2 à Paris, financé à 100 % via un emprunt (avec 10 % d’apport pour financer les frais), il faut gagner au minimum 7.000 € par mois, et 10.600 € à deux si on veut acheter 75 m2 pour y loger sa famille avec 2 enfants. Des salaires qui correspondent au premier des déciles de revenus. Pour rappel le salaire médian français est de 1.700 € net par mois…

Un apport conséquent obligatoire. Selon le courtier, outre les revenus qui dépassent 100.000 € annuels, les montants d’apport sont aussi très importants et peuvent atteindre plus de 100.000 €. Un niveau souvent indispensable pour acheter une surface suffisamment grande pour y vivre. Et impensable pour les primo-accédants. Du côté des prêts, Vousfinancer constate un allongement des durées. La maturité des crédits est en moyenne de 22 ans et 4 mois. En hausse de 10 mois sur un an.

Les taux ne compensent plus les prix. Pendant de nombreux mois la baisse des taux a permis de compenser en partie la hausse des prix de l'immobilier. Notamment parisien. Ce mécanisme compensatoire ne fonctionne plus ! « Entre 2012 et 2017 la hausse des prix à Paris était compensée par le niveau des taux. Mais ce n’est plus le cas depuis que les prix ont passé le seuil symbolique des 9.000 €/m2 début 2018. A près de 10.000 €, on ne peut plus acheter que 21,2 m2 avec des taux moyens à 1,55 % sur 20 ans, contre 24 m2 en 2010 ou 2016, avec des taux pourtant à 3,75 % et 2,45 % sur 20 ans », analyse Sandrine Allonier.

© Vousfinancer