Immobilier : où acheter plus grand qu’il y a vingt ans ?

Publié par le

05 Février 2021 - En croisant dans 44 villes françaises l'évolution des prix au mètre carré, les salaires, les mensualités, et les taux de crédit entre 2000 et 2020, le courtier Meilleurtaux a comparé l’évolution du pouvoir d’achat immobilier. Des résultats qui tordent le cou à certaines idées reçues.

En vingt ans, le paysage immobilier français s’est métamorphosé. D’un côté le prix de l’argent n’a jamais été aussi bas mais de l’autre le mètre carré a flambé dans de nombreuses villes. En croisant l'évolution des prix, des salaires, des mensualités, des taux de crédit entre 2000 et 2020, le courtier Meilleurtaux a passé au crible 44 villes. « Dans 21 villes sur 44 étudiées, la situation est nettement meilleure qu'il y a 20 ans, et si nous étendions l'analyse à l'ensemble des territoires notamment ruraux où les prix de l’immobilier n'ont pas augmenté, le pouvoir d'achat serait globalement meilleur aujourd'hui qu'il y a 20 ans », précise Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com.

On peut emprunter beaucoup plus aujourd’hui. Rappelez-vous : en 2000 le taux moyen sur vingt ans tournait autour de 6, 5 %. Aujourd’hui ils sont à 1,1 % ! Pour 1.000 € par mois, on pouvait emprunter 134.500 € ; aujourd’hui pour la même mensualité, il s'agit de 215.500 € ! Autre calcul frappant : en 2000, la mensualité, pour un prêt de 200.000 € à 6,50 % sur vingt ans, s’établissait à 1.491 €. Il fallait donc gagner 4.500 € pour obtenir ce crédit (règles des 33 % de capacité d’endettement). Aujourd’hui, à 1,1 % sur vingt ans, la mensualité, pour le même capital emprunté, tombe à 929 €. Des revenus de 2.800 € net mensuels suffisent !

Mais des hausses de prix de presque 400 % dans les grandes villes ! Si on emprunte à moindre coût, en revanche on achète souvent beaucoup plus cher dans les grandes villes. « En 20 ans, plus de la moitié des villes étudiées perdent une pièce voire plus », observe Maël Bernier. À Bordeaux, Lyon, Nantes ou encore Annecy, les prix du mètre carré ont flambé en 20 ans de 372 %, 327 %, 222 % et 211 % (source Notaires). Les salaires de leur côté n’ont bien évidemment pas suivi cette hyper-inflation ! En 20 ans, pour acquérir un bien immobilier de 100 m2 à Bordeaux, il aurait fallu une augmentation de salaire de 126 % entre 2000 et 2020 ou encore de 105 % pour les acheteurs lyonnais.

© Meilleurtaux.com

Paris un exemple emblématique. Avec ses prix stratosphériques, Paris fait figure d’exemple. En 2000, le mètre carré oscillait d’après la base des Notaires de Paris entre 5.050 € pour le VIe arrondissement (le plus cher) et 2.150 € pour le XIXe (le moins cher). Vingt ans plus tard le VIe reste toujours l’arrondissement le plus cher mais son mètre carré est passé à 14.590 € en moyenne. Le XIXe, toujours le moins cher, n’est pas en reste puisque qu’un mètre carré s’acquiert en moyenne autour de 9.400 € !

Alors on y achète aujourd’hui plus petit ! Dans les villes touchées par la flambée des prix, on achète moins grand ! Montpellier, Toulouse, Nice ou Lille ont par exemple perdu en moyenne 30 m2. A Rennes, Marseille et Aix-en-Provence, c’est respectivement 23, 24 et 27 m2 de moins. Et à Paris, c’est 41 m2. La taille d’un petit deux pièces !

Mais on peut encore acheter plus grand. Pour autant, dans 21 villes étudiées, on peut acheter plus grand qu’il y a 20 ans. Et ce ne sont pas que des villes économiquement sinistrées ! Elles bénéficient pleinement de la baisse des taux. C'est le cas par exemple de Mulhouse, Le Mans, Limoges ou Saint-Etienne qui gagnent respectivement 58, 44, 33 et 32 m2, « des gains de mètres carrés qui représentent à eux seuls des surfaces d'appartement », observe Maël Bernier. Et de conclure : « les mouvements actuels des populations liés à la crise sanitaire modifieront peut-être à terme ces grandes répartitions mais il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions définitives ». Un signe qui ne trompe pas, c’est la première fois que le prix des maisons augmente plus vite que celui des appartements.

Dernières actualités

Immobilier : les bailleurs rénovent pour sécuriser leurs revenus

24 Février 2021

Comment les bailleurs rénovent-ils leur logement ? Le type de travaux réalisés, le financement, les...


Immobilier : un outil malin pour identifier les risques naturels

23 Février 2021

Une nouvelle solution pour connaître les risques naturels en matière de logement. Une solution...


Résiliation du bail : des règles très strictes pour le bailleur

22 Février 2021

Pour casser un contrat de location qu'il a signé, un propriétaire doit appliquer des règles...


Location meublée touristique à Paris : télédéclaration obligatoire

18 Février 2021

Toute location meublée touristique à Paris doit faire l'objet d'une télédéclaration ; le numéro...