Immobilier : les prix montent encore en Ile-de-France !

Publié par le

07 Juin 2018 - Des ventes qui progressent toujours, des prix qui continuent de monter : d’après la Chambre des Notaires de Paris, le marché de l’immobilier ancien reste dynamique en Ile-de-France.

Les notaires de Paris Ile-de-France viennent de dévoiler leur panorama trimestriel du marché résidentiel ancien en région parisienne. Pour Thierry Delesalle, notaire à Paris, « il n'y a pas de grandes surprises. Le marché reste encore dynamique avec des volumes de transactions élevés. On s'achemine probablement vers un plateau de forte activité ». Et d'ajouter : « il y a une certaine homogénéisation entre le marché des appartements et des maisons sur l'ensemble de l'Ile-de-France ». Bonne nouvelle, pour les notaires, les fondamentaux sont sains. D'après eux, il n'y a pas de bulle spéculative.

Un marché encore très dynamique. Avec près de 124.000 ventes d’appartements anciens en Ile-de-France entre le 2e trimestre 2017 et le 1er trimestre 2018, l’activité se maintient à un niveau encore très élevé puisque le volume de ventes a progressé de 12% comparé à la période de forte activité de référence 1999-2007.

Des prix qui augmentent encore. Sur l'ensemble de la région, les prix ont peu évolué en 3 mois (+ 0,6% par rapport au 4e trimestre 2017). En revanche, ils ont progressé de 5% du 1er trimestre 2017 au 1er trimestre 2018. Sur un an les prix franciliens continent leur course mais à un rythme moins soutenu. Une tendance à relativiser puisqu'ils ont augmenté de 4,3% sur un an. Mais ils décélèrent néanmoins depuis plusieurs trimestres. En 2017 à la même période les notaires avaient enregistré une hausse de 8,3%.

Décélération à Paris. Toujours d'après les notaires parisiens, le prix des appartements parisiens devrait passer de 9.070 €/m2 au 1er trimestre 2018 à 9.360 € en juillet prochain. Le seuil symbolique des 9.000 € est un vieux souvenir.

© Notaires Paris-Ile-de-France

Si le mètre carré parisien continue d'augmenter, il commence néanmoins à amorcer un atterrissage en douceur. Après +8,7% au 4e trimestre 2017 et +7,3% au 1er trimestre 2018, l'évolution devrait être ramenée à +6,2% en juillet.

La petite couronne tire la région. Au 1er trimestre 2018, le marché des appartements en Petite Couronne est encore en légère progression comparé à la même période l'an dernier (+1%). « La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne sont les départements les plus dynamiques de la petite couronne », précise Thierry Delesalle. Ils ont enregistré au 1er trimestre 2018 des records de ventes pour un premier trimestre (sur la période observée depuis 1991). C'est le marché de la maison qui explose avec une augmentation du volume de ventes de 6% par rapport au 1er trimestre 2017. La Seine-Saint-Denis tire à nouveau son épingle du jeu avec une augmentation de 14% du nombre de ventes en un an.

© Notaires Paris-Ile-de-France

La Grande Couronne reste dynamique. Avec 8.300 ventes au 1er trimestre, le marché des appartements enregistre une croissance de 18%. Les prix en revanche affichent la hausse annuelle des prix la plus modérée de la région (1%). Le prix des appartements a progressé de 2,7% en un an dans les Yvelines, et peu évolué, voire stagné, dans les autres départements. Le prix des maisons a augmenté de son côté de 2,8% en un an, comme en Petite Couronne.

Pour aller plus loin...