Immobilier : les charges de copropriété en hausse de 2%

Publié par le

06 Juin 2018 - Les charges de copropriété ont augmenté de 2% en 2017 selon l’association des responsables de copropriété (ARC). Une hausse consécutive notamment à la mise en place des contrats de mutuelle et de prévoyance pour les gardiens.

Les charges de copropriété ont progressé de 2% en 2016, soit deux fois plus vite que l’inflation (1%). C’est l’un des résultats de l’observatoire des charges de copropriété dévoilé par l’Association des responsables de copropriété (ARC) qui a étudié les données comptables de 2.500 copropriétés. Cette hausse – moins forte qu’en 2015-2016 – est due à l’envolée du poste gardiennage (+5%) représentant 20% des charges de copropriété. Une progression consécutive à l’instauration des contrats de mutuelle et de prévoyance et à des revalorisations salariales importantes de ce personnel.

Les assurances toujours aussi chères. Le poste assurances a progressé de 6,7% en 2016, une évolution équivalente à 2015. Cette inflation s’explique notamment par une sinistralité importante qu’ont connue certaines copropriétés lors des trois dernières années. Les copropriétaires ont également vu une hausse de leurs frais de gestion de 3,2%, une augmentation moins forte que l’année précédente. La mise en place des contrats types de syndic qui listent des prestations récurrentes à la gestion des copropriétés a, selon l’Arc, contribué à la modération de ces dépenses.

Des contrats mieux négociés. Les coûts d’entretien et de maintenance ont augmenté seulement de 1% en 2016. En mettant en concurrence de plus en plus souvent les prestataires assurant l’entretien des ascenseurs, des portes de garage et des chaudières, les copropriétés sont parvenues à mieux maîtriser leurs dépenses. Et à réaliser des économies chiffrées selon l’Arc entre 10 et 20%. Le poste des charges de chauffage et d’eau chaude sanitaire accuse quant à lui une baisse de 1,1%. L’hiver et l’automne plus cléments ont fait chuter de plus de 7% la consommation compensant ainsi la hausse du combustible qui a atteint 6,2%. Ce poste qui représente 28% des charges demeure un axe essentiel pour améliorer la gestion de la copropriété. Une chaudière collective performante permettra en effet de diminuer les coûts à condition que l’immeuble soit bien isolé.  

© ARC