Immobilier : le marché optimiste pour 2017

Publié par le

02 Janvier 2017 - Les trois quarts des professionnels de l’immobilier, dans le neuf comme dans l'ancien, estiment que le marché restera favorable en 2017 d’après un sondage CSA/Crédit foncier.

2016 aura été un excellent cru pour l’immobilier. Entre 840.000 et 860.000 logements anciens devraient être vendus, contre 803.000 en 2015. Chez les promoteurs, les ventes aux particuliers dépasseraient les 110.000 unités, un bond d’environ 15% sur un an. Les constructeurs de maisons enregistreraient 130 à 135.000 transactions (111.800 en 2015). Côté locatif l’activité rebondit, le taux de mobilité des locataires passant en deux ans de 27,2 à 33%. Dans tous les secteurs, cette croissance s’accompagne d’une progression modérée des prix : 1,4% sur un an dans l’ancien, 3,4% dans le neuf, 1,1% pour les loyers (sources : notaires, Insee, FPI, Clameur).

Quelles prévisions pour 2017 ? Cette nouvelle année devrait être logée à cette même enseigne de la reprise si l’on en croit les 400 professionnels de l’immobilier interrogés par un sondage CSA/Crédit foncier paru aujourd’hui. Selon ce document, 74% des promoteurs, constructeurs, lotisseurs et autres agents questionnés sont optimistes pour 2017. Ils étaient 67% en janvier 2016 et seulement 35% en janvier 2015. « Cette proportion baisse de 4% par rapport à septembre 2016, une diminution justifiée par le contexte économique et les incertitudes liées à l’élection présidentielle », précise l’étude.

Pourquoi ce vent d’optimisme ? 71% des sondés estiment que le marché immobilier a retrouvé toute son attractivité. Sans doute faut-il y voir les conséquences de la baisse des prix constatée entre la mi-2012 et la mi-2015, qui a requinqué le pouvoir d’achat des acquéreurs. Et la reprise de la hausse (1,4% sur un an d’après le dernier indice Notaires-Insee) n’y change rien. Autres éléments favorables : des taux d’intérêt très bas pour 69% des personnes interrogées et un Prêt à taux 0% (PTZ, la principale aide à l’accession à la propriété) efficace là encore pour 69% de l’échantillon.

Les prix vont-ils augmenter ? Dans le neuf, 66% des professionnels tablent sur la stabilité, 22% anticipant une progression du mètre carré. Des évolutions qui ne devraient pas impacter le nombre de transactions. Elles devraient augmenter ou rester stables en 2017 pour respectivement 39 et 43% de l’échantillon. Dans l’ancien, 55% des sondés pensent que le mètre carré ne va guère bouger, la hausse étant envisagée par 17%, la baisse par 21%. Du coup, 52% des professionnels pensent que le nombre des ventes de logements anciens en 2017 devrait être le même qu’en 2016, 26% pariant sur une nouvelle progression.

Dernières actualités

Borne de rechargement : un financement original

25 Janvier 2022

Un nouveau type de financement innovant pour multiplier les bornes de rechargement dans la...


Acheter à la montagne : un achat d’avenir ?

24 Janvier 2022

Les vacances de février approchent, vous avez peut-être programmé des vacances au ski et certains...


Crédit immobilier : faut-il craindre une hausse des taux en 2022 ?

21 Janvier 2022

Tout savoir sur les taux d'intérêt et les critères des banques pour obtenir un crédit immobilier.


L’immobilier haut de gamme à Paris renoue avec la croissance

20 Janvier 2022

Marché immobilier haut de gamme à Paris. Pourquoi les ventes des biens de prestige ont augmenté à...