Immobilier : la reprise place les prix sous pression

Publié par le

05 Février 2016 - Des ventes en hausse, des taux au plus bas, des prix assagis : 2015 aura été un très bon cru pour l’immobilier neuf et ancien. Des tendances qui ont toutes les chances de persister en 2016 !

Les experts ne se trompent pas toujours. Témoin ceux du cabinet d'études Xerfi. En février 2015, ils tablaient sur « un rebond des transactions de logements anciens en 2015, pour frôler la barre des 740.000 unités ». Un coup de mieux qui devait aussi concerner le neuf. Un an plus tard, une nouvelle étude du même cabinet Xerfi confirme la reprise des marchés immobiliers. Evidemment positive, la tendance a de très fortes chances de durer tout au long de 2016.

Ancien : boom des ventes en 2015. Xerfi estime que les transactions dans l'ancien ont augmenté de 14% l'an dernier. Selon différents professionnels de l'immobilier, près de 800.000 ventes devraient être enregistrées en 2015. Le Commissariat général au développement durable en a recensé 692.000 en 2014. Preuve du renouveau, cette même institution constate que 792.000 biens anciens ont effectivement changé de mains entre novembre 2014 et novembre 2015.

Le neuf est sorti de la crise. Selon Xerfi, les ventes des promoteurs ont rebondi de 17% en 2015. Une évaluation qui conforte les prévisions du promoteur Nexity. D'après ce dernier, 110.000 à 115.000 ventes devraient être enregistrées en 2015, contre 103.500 en 2014. Chez les constructeurs de maisons individuelles « les ventes 2015 s'élèvent à 111.300 unités, en hausse de 11% sur un an », révèle l'indicateur de conjoncture Markémétron/Caron Marketing.

Immobilier : beau fixe en 2016. Aujourd'hui, tous les voyants sont au vert. Les taux baissent : « nous sommes à 0,20% des niveaux plancher de 2015 », note Cécile Roquelaure, directrice de la communication du courtier Empruntis. Les vendeurs ont ajusté leurs prix, les acquéreurs n'hésitent plus à se lancer. Face à des placements financiers de moins en moins rentables et/ou de plus en plus risqués « l'immobilier représente une alternative pour de nombreux investisseurs », estime l'étude Xerfi parue aujourd'hui.

Le retour de la hausse des prix ? Les experts de Xerfi sont optimistes pour 2016. Ils tablent sur 792.000 transactions dans l'ancien et sur une hausse des ventes de 3% dans le neuf. Ce dernier secteur tirera bénéfice de l'amélioration du PTZ et du maintien de la défiscalisation Pinel. Seul bémol : les prix devraient monter de 1,7% en 2016 dans l'ancien. Une tension qui ne devraient pas épargner le neuf, la faute au manque d'offre. La faiblesse persistante des taux immobiliers devrait toutefois amortir ce regain inflationniste du mètre carré.