Immobilier : l’ancien cartonne en Ile-de-France !

Publié par le

25 Juin 2021 - Forte augmentation des ventes, poursuite de la hausse des prix : le marché francilien de l’ancien est en pleine forme. Même Paris, qui avait un peu baissé ces derniers mois, retrouve quelques couleurs !

La dernière note de conjoncture de la Chambre des notaires du Grand Paris vient d’être publiée et confirme la tendance des mois précédents. Avec 40 130 logements anciens vendus en Île-de-France de février à avril 2021 (20 % de plus qu’en moyenne pour la même période ces dix dernières années), l’activité reste très soutenue. On pourrait même atteindre des niveaux de ventes historiques.  

Un contexte favorable. L’explication de ce dynamisme est d’abord à aller chercher du côté des taux d’intérêt particulièrement attractifs. Autre hypothèse développée par Alain Tourdjman de la Direction études et prospective du Pôle stratégie et finance de la BPCE : « La crise sanitaire a renforcé la valeur refuge du logement et les préoccupations pour l’habitat ont stimulé la demande ».

Un rebond des ventes spectaculaire. Par rapport à la période de février à avril 2020, marquée par le premier confinement, l’activité a rebondi de 45 %, avec plus de vigueur pour les appartements en Petite Couronne (+ 52 %) et les maisons en Grande Couronne (+ 49 %). La reprise a été un peu moins marquée dans la Capitale (+ 35 %).

Des prix qui montent toujours. D’avril 2020 à avril 2021, les prix des logements ont augmenté de 4,1 %. Conséquence directe de la crise sanitaire, les maisons séduisent de plus en plus. L’afflux de demande exerce une pression sur ce marché avec des hausses de prix annuelles atteignant 6 %. D’après les indicateurs avancés des notaires les évolutions de prix seraient plus rapides en Petite Couronne (+ 5,6 %) et en Grande Couronne (+ 6,1 %) pour les appartements. Les plus fortes hausses annuelles des prix continueraient de s’observer pour les maisons (+ 7,4 % en Petite Couronne et + 7,7 % en Grande Couronne).

© Chambre des Notaire du Grand Paris

Paris consolide. Paris reste à l’écart du mouvement de hausse, avec une stabilisation de ses prix. Le mètre carré des appartements anciens se situe en moyenne à 10 630 € en avril 2021, sans grands changements par rapport aux mois précédents. Avec une augmentation de seulement 1,1 %, on est loin des hausses des années précédentes. Et d’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats, le mètre carré des appartements devrait atteindre 10 720 € en août 2021 dans la Capitale, soit une toute petite augmentation de 1 % en trois mois. Cette petite hausse permettrait de compenser l’érosion constatée l’hiver dernier et au printemps. En un an, les prix devraient se stabiliser (- 0,2 %) à cet horizon.

© Chambre des Notaire du Grand Paris

Immobilier neuf : Paris et l’Ile-de-France à la peine

Chute de l’offre. Sur l’ensemble de la région parisienne, 2.839 nouveaux logements ont été mis sur le marché au premier trimestre 2021, une baisse de 5 % par rapport à la même période de l’an dernier selon la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Des difficultés de production qui ne datent pas d’hier. Au premier trimestre 2020 (début de la crise), les lancements commerciaux avaient chuté de 72 % et de 40 % au premier trimestre 2019 (bien avant la crise). Toujours au premier trimestre 2021, 5.768 logements neufs ont été achetés par les particuliers, un recul de 5 % par rapport à la même période de 2020. Avec des ventes supérieures aux mises en vente, l’offre dévisse de 28 % sur un an, pour s’établir à 15.058 logements à fin mars 2021. A 5.320 € du mètre carré hors parking en TVA normale, les prix sont stables sur un an.

Pénurie à Paris. Dans la capitale, le neuf souffre davantage. 404 nouveaux appartements ont été mis en vente en 2020, un plongeon de 23 % par rapport à 2019 selon l’enquête Eclair de l’Adil 75 publiée fin mars 2021. Côté ventes, 346 appartements ont trouvé acquéreur l’an dernier, soit 17 % de moins qu’en 2019. Avec des mises en vente supérieures aux ventes, l’offre augmente de 36 % sur un an. Mais pas question de parler d’abondance : 634 logements neufs sont disponibles à fin décembre 2020. Bien peu pour une ville de plus de deux millions d’habitants. Les prix ? Toujours à fin 2020, le mètre carré hors parking démarre à 9.892 € dans un programme du XIVe arrondissement pour culminer à 15.339 € dans le XVIe. La moyenne, toujours à fin décembre dernier, se chiffre à 12.917 €, un niveau stable sur un an. 

La maison rebondit. Les constructeurs de maisons individuelles, qui bâtissent des maisons au coup par coup pour les particuliers, s’en sortent bien. Sur les quatre premiers mois de 2021, leurs ventes en Ile-de-France augmentent de 68,5 % par rapport à la même période de 2020 selon l’indicateur Cegibat/Markémétron/FFB. Un rebond logique, mars et avril de l’an dernier ayant été marqués par un confinement qui avait tout bloqué. Pour autant, il semble bien que les ventes des constructeurs franciliens aient retrouvé leur niveau d’avant la crise… La demande pour les maisons neuves reste très forte et les promoteurs sont peu présents sur ce marché. Selon la FPI, ils proposent 489 maisons à fin mars, soit 3,25 % de leur offre de logements neufs sur toute la région parisienne !

 

 

 

Dernières actualités

Immobilier du Grand Paris : la capitale stagne

30 Juillet 2021

Tout savoir sur la conjoncture immobilière du Grand Paris au mois de mai 2021. Les volumes de...


Loi climat : les propriétaires bailleurs face à la lutte contre les passoires énergétiques

28 Juillet 2021

La loi climat interdit la location des passoires énergétiques dès 2025 et la hausse des loyers des...


Crédit immobilier : qui profite vraiment des meilleurs taux ?

23 Juillet 2021

Tout savoir sur la baisse des taux immobiliers et les conditions des banques pour en profiter. Les...


Logement : une aide de 1 000 € pour financer la location des salariés

19 Juillet 2021

Une aide d'Action Logement de 1 000 € versée aux jeunes débutant leur vie professionnelle, aux...