Emprunter après 60 ans grâce à votre immobilier : c'est possible

Publié par le

25 Octobre 2018 - Vous êtes à la retraite et financièrement vous avez du mal à faire face à toutes vos dépenses ? Vous n'arrivez plus à voyager, voire même à améliorer votre quotidien ? Pourquoi ne pas vous tourner vers le prêt viager hypothécaire ?

 

 Si vous possédez un bien immobilier et que vous souhaitez disposer de liquidités rapidement, le prêt viager hypothécaire est peut-être une solution.

Qui peut en bénéficier ?

Il n'y a en principe aucune condition d'âge ni de ressources mais il est vrai que ce dispositif s'adresse plus aux personnes de 60 ans qui ont donc du mal à convaincre les banquiers. Il faut juste que vous soyez propriétaire d'un bien (résidence principale, secondaire ou logement loué). Votre état de santé n'intervient pas dans l'étude de votre éligibilité. Vous n'aurez aucun questionnaire de santé à remplir. De même, il n’y a pas d'obligation de souscrire en tant qu'emprunteur une assurance décès-invalidité.

Le montant du prêt

La banque va prendre en considération plusieurs critères tels que la valeur du bien, le sexe de l'emprunteur et son âge. Ce ne sera qu'au regard de ces éléments qu'elle déterminera le montant maximal empruntable. Dans tous les cas, sachez que le montant du prêt sera limité à une partie de la valeur du bien (de 15 à 75%).

A savoir : la banque prendra a titre de garantie une hypothèque consentie sur un bien immobilier vous appartenant. Le bien donné en garantie du crédit est comme nous venons de le voir évalué et estimé. Les frais d'expertise sont à la charge de l'emprunteur sauf autre convention.

Le prêt

Le contrat de prêt est obligatoirement notarié et donne lieu à des émoluments notariés qui se calculent sur le montant des sommes empruntées. Ce prêt est assorti d'un taux d'intérêt généralement plus élevé que ceux des crédits à la consommation.

Le versement du prêt

L’emprunteur décide de la manière dont il entend percevoir son prêt. Il peut tout simplement souhaiter recevoir la totalité de l’emprunt en une seule fois ou juste recevoir une partie avec ensuite des versements trimestriels, semestriels. L’établissement qui consent ce prêt peut imposer aussi ses propres conditions sur le montant minimal des versements, de leurs fréquences, etc.

A savoir : Même si le prêt est versé de manière échelonnée, il ne constitue pas un revenu (contrairement à une rente viagère) et le capital n'est donc pas imposable.

Le remboursement du prêt

C’est là un des grands avantage du prêt viager hypothécaire. Aucun remboursement n’est exigible de votre vivant mais vous pouvez toujours rembourser le prêt avant le terme prévu. A vous de le négocier à la signature du contrat.

 Attention ! Tout au long du prêt, vous avez l'obligation d'entretenir le bien afin de préserver sa valeur. Un expert peut être dépêché par l'établissement de crédit pour s'en assurer !

Le décès

Le décès de l'emprunteur met évidemment fin au contrat de prêt. Au jour du décès les héritiers ont le choix. Ils peuvent très bien régler le solde du prêt pour garder le bien immobilier ou tout simplement laisser la banque vendre le bien afin de se rembourser. Si la valeur du bien est moins élevée, la banque supporte la perte ; si la valeur du bien est plus élevée, l'excédent revient aux héritiers.