Electricité : un acteur suédois veut séduire les particuliers

Publié par le

02 Octobre 2018 - Un énergéticien suédois s’invite sur le marché de l’électricité et du gaz destiné aux particuliers. Avec un tarif compétitif, l’entreprise espère figurer parmi les cinq premiers acteurs d’ici cinq ans.

Le marché de l’énergie continue de susciter de l’appétit dans l’Hexagone ! Le groupe Vattenfall, détenu à 100% par l’état suédois, vient de lancer une nouvelle offre commerciale à destination des particuliers concernant la fourniture d’électricité et de gaz. La France n’est pas un territoire inconnu pour cette société fondée en 1909 déjà présente depuis 18 ans sur le marché des professionnels avec quelque 4.000 entreprises. « Le grand public est une étape naturelle pour nous », a expliqué Henri Reboullet, P-DG de Vattenfall Energies SA lors d’une conférence de presse.

Etre parmi les cinq premiers. Dans un secteur très concurrentiel dominé par EDF qui détient 80% du marché, ce groupe compte séduire les consommateurs français avec une offre tarifaire gaz et électricité inférieure de 12% aux tarifs réglementés. « La moitié des Français ne savent pas qu’il est possible de changer de fournisseur d’énergie », rappelle le dirigeant français qui compte se classer parmi les cinq premiers acteurs d’ici cinq ans. Soit plus de 100.000 à un million de clients dans son escarcelle pour les prévisions les plus optimistes.

100% d’ENR d’ici 25 ans. La société suédoise joue aussi la carte d’une électricité neutre en carbone pour se démarquer de ses concurrents. Si les énergies renouvelables représentent pour le moment 35% de sa production, Vattenfall compense la part des énergies émettant du CO2 comme le gaz et le charbon par l’achat de garanties d’origine renouvelable. L’objectif du groupe étant de proposer à ses clients à un horizon de vingt-cinq ans une électricité issue à 100% des ENR. Pour atteindre cet objectif ambitieux, l’énergéticien fermera deux centrales nucléaires en Suède, une centrale à charbon ayant quant à elle déjà été vendue.

Une offre pour l’autoconsommation. Mais l’ambition du groupe suédois ne s’arrête pas au compteur des Français. Il compte déployer en 2019 des plateformes pour recharger les véhicules électriques. Vattenfall en revendique plus de 10.000 réparties notamment en Allemagne et aux Pays-Bas. Cet acteur scandinave s’intéresse également à l’autoconsommation de l’électricité. Que ce soit les entreprises comme les hypermarchés, les copropriétés sans oublier les maisons individuelles qui pourraient accueillir sur leur toit des capteurs photovoltaïques. Une offre leur sera d’ailleurs proposée pour assurer la production et l’autoconsommation de leur propre électricité.