Diagnostics électriques : trop d'installations vétustes avant la location !

Publié par le

04 Juillet 2018 - Les résultats de 5.000 diagnostics électriques réalisés depuis un an révèlent qu'une grande partie des logements ancien destinés à la location ne sont pas conformes à la réglementation. Certains sont même dangereux !

Le diagnostic électrique de l'installation électrique en cas de location est obligatoire depuis le 1er juillet 2017. Un premier bilan révèle qu'une grande partie du parc ancien destiné à la location est en mauvais état. Le GRESEL (Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement) dévoile une étude sur l’état du parc locatif français en matière de sécurité électrique. Les résultats sont plutôt inquiétants.

Des installations souvent en mauvais état. Réalisée à partir de 5.000 diagnostics d’installations ayant plus de 15 ans, l'étude révèle que 68% des logements expertisés avant la mise en location présentent au moins une anomalie électrique, et entre 3 et 4 en moyenne ! L’étude révèle également que l’ancienneté de l’installation électrique n’est connue du propriétaire que dans 10% des cas, chiffre qui met en évidence la méconnaissance des propriétaires à propos des risques de vétusté dus à l’ancienneté de leur circuit électrique.

© GRESEL

La sécurité en question. Les anomalies constatées n'ont rien d'anodines. Le défaut le plus souvent constaté concerne la mise à la terre : quatre logements sur dix (41%) présentent ce problème qui peut entraîner des risques d’électrocution et d’électrisation. La vétusté des matériels électriques (prises, interrupteurs…) est également constatée dans plus d’un logement sur trois (34%), suivie par des problèmes de protection contre les surintensités (27% des logements).

Des évolutions envisagées. Ce diagnostic a pour but d'inciter les bailleurs à déclencher rapidement les travaux nécessaires à la mise en sécurité des logements lorsqu' une installation présente un réel danger pour l'occupant. « Nous souhaitons maintenant aller plus loin : la prochaine étape est de systématiser le diagnostic pour les parties communes des immeubles, parents pauvres des travaux de modernisation et de sécurisation. On l’a vu pour le plomb dans les canalisations, mais c’est aussi vrai pour les installations électriques dangereuses et pour les circuits de mise à la terre déficients », précise Stéphane Pavlovic.

Diagnostics obligatoires depuis un an
Le diagnostic des installations électriques est obligatoire depuis le 1er juillet 2017 pour la mise en location de logements situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975 et pour tous les logements depuis le 1er janvier 2018. Il doit être réalisé par un professionnel certifié et a une durée de validité de six ans. « Le diagnostic électrique obligatoire est un outil très important pour sensibiliser propriétaires et locataires aux risques électriques », explique Stéphane Pavlovic, directeur de la Confédération générale du logement et membre du GRESEL. Pour en savoir plus, cliquez ici.