Crédit immobilier : aucun avantage à emprunter sur 30 ans !

Manuel Apruzzese
Mis à jour par Manuel Apruzzese
le 10 février 2015
Journaliste chez PAP.fr

Avec des taux très bas et un marché immobilier baissier, un crédit sur trente ans ne présente pas d'intérêt pour l'emprunteur. Ce type de financement peut même être très risqué dans certains cas.

Les taux d'intérêt pratiqués aujourd'hui changent la donne en matière d'emprunt. Si il y a quelques années certains acquéreurs, notamment les primo-accédants, n'avaient pas d'autre choix que de « tirer leur prêt en longueur » sur trente ans pour préserver leur reste à vivre ou gagner un peu de pouvoir d'achat immobilier, aujourd'hui cette pratique est révolue.

Comme le précise le courtier Vousfinancer.com.courtier, un prêt sur trente est n'a plus grand sens aujourd'hui. Non seulement l'allongement de la durée de 25 à 30 ans n'augmente pas la capacité d'emprunt et ne fait pas baisser la mensualité, mais elle peut en plus présenter un risque en cas de revente précipitée. 

Des taux plus élevés et moins de capacité d'emprunt

Si les taux des crédits ont considérablement baissé depuis quelques années, le recul est plus marqué sur les durées comprises entre 15 ans et 25 ans maximum. On peut actuellement emprunter à des taux compris entre 2,70 % et 3,20 % sur 25 ans. En revanche sur 30 ans, les taux varient de 3,80 à 4,30 %.

Selon Vousfinancer.com pour une mensualité de 1 000 €, il est possible d'emprunter 210 876 € sur 25 ans à 3 %, mais seulement 209 461 € sur 30 ans avec un taux à 4 %. « Compte tenu de l'écart de taux de près d'un point entre les prêts sur 25 et 30 ans, emprunter sur 30 ans n'a plus de sens. L'allongement de la durée du prêt ne permet pas d'accroître la capacité d'emprunt, ni de faire baisser la mensualité qui pourra même être supérieure sur 30 ans. En outre, le coût du prêt augmente de 70 % et l'amortissement du capital est plus lent... En bref, emprunter sur 30 ans ne présente actuellement aucun avantage », analyse Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com.

Quant au coût d'un prêt sur 30 ans il est prohibitif ! Selon Vous financer.com un prêt de 200 000  € sur 25 ans à 3 % coûte 84 527 €, en allongeant la durée de 5 ans le taux passe à 4 % et le coût augmente de plus de 50 000 € !

Attention en cas revente contrainte !

En cas de revente contrainte (divorce, mutation…) un prêt à trente ans peut se révéler catastrophique. Si une revente doit être réalisée dans un délai de moins de cinq ans après la signature le vendeur devra de l'argent à sa banque et sera dans l'incapacité de la rembourser ! En effet, compte tenu de la durée et du niveau des taux sur 30 ans, l'amortissement du capital est toujours très lent. « Lorsqu'on emprunte à 4 % sur 30 ans, les mensualités sont composées à 70 % d'intérêts la première année du prêt. Résultat, l'amortissement du capital est très lent... Et si le prêt est accordé sans apport, il faut près de 5 ans pour amortir ne serait-ce que les frais de notaire et de garantie avant de commencer à rembourser la valeur du bien », explique Sandrine Allonier, responsable des relations banques du courtier Vousfinancer.com. Le vendeur devra alors à la banque davantage d'argent qu'il ne lui a emprunté. Et il ne pourra pas la rembourser !


🗓️ Participez gratuitement aux ateliers de l'immobilier !

PAP - Particulier à Particulier organise toutes les semaines des ateliers gratuits réservés aux particuliers.

20 juin 2024 à 18h00 -
Trouver une location

Les étapes pour trouver une location :
- Créer et optimiser son dossier : les pièces à présenter, les aides et les garanties
- Trouver un bien : définir ses critères et faire bonne impression
- Signer le contrat : comment ça marche et à quoi faire attention

Je m'inscris

27 juin 2024 à 18h00 -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

4 juillet 2024 à 18h00 -
L’encadrement des loyers en 2024

Bien fixer son loyer dans une zone soumise à l’encadrement des loyers :
- Qui est concerné : villes, types de bien et types de contrats
- Comment ça marche : calculer son plafond de loyer, remplir le contrat
- Dépasser les plafonds de loyer : sous quelles conditions ? quels risques ?

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

En validant, j'autorise PAP.fr à collecter, traiter et transmettre ces données à WebinarJam, plateforme de webinaire sans installation. En savoir plus

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille