Copropriétaires et syndics engagés dans la rénovation énergétique

Publié par le

15 Novembre 2019 - Les Copro vertes, un programme d’information à destination des copropriétaires et de formation des syndics, vient d’être lancé. Objectif ? Développer la rénovation énergétique des copropriétés qui ne décollent pas.

Et si copropriétaires et syndics devenaient les ambassadeurs de la rénovation énergétique ? C’est le pari fait par l’association Qualitel et la FNAIM, une fédération nationale regroupant syndics et administrateurs de biens, qui lancent les Copros vertes, un mouvement à l’échelle nationale mariant information des copropriétaires et formation des syndics.

Peu de rénovations énergétiques de copropriétés

Une rénovation jugée chère. Si la France s’est fixé comme objectif la neutralité carbone à l’horizon 2050 en rénovant son parc de logements anciens pour diminuer sa consommation énergétique, le mouvement est loin d’être enclenché dans les copropriétés. Et pour cause ! Si la rénovation énergétique est une notion connue par 49 % des copropriétaires, selon un sondage réalisé par CSA auprès de 2.008 Français dont 304 copropriétaires, peu de copropriétés se sont lancées en revanche dans ces travaux. Seuls 26 % des copropriétaires ont inscrit ces travaux à leur agenda. Le coût jugé cher par 92 % des personnes interrogées et le risque d’arnaque (87 %) sont autant de freins qui expliquent ce faible chiffre ! Et la suppression du plan pluriannuel de travaux imposée aux copropriétés âgées de plus de 15 ans qui figurait dans les ordonnances réformant la copropriété ne devrait pas inverser la tendance !

Convaincre les copropriétés de rénover

Une rénovation plus accessible. Pour sensibiliser les copropriétaires à la nécessité de la rénovation énergétique, des vidéos, des quizz, des jeux et autres témoignages de copropriétaires sont accessibles sur le site www.coprosvertes.fr. « Il faut donner aux copropriétaires des éléments pour les convaincre des bénéfices tirés de la rénovation énergétique de leur résidence », explique Bertrand Delcambre, président de Qualitel. « L’objectif du site, c’est de leur montrer le type de travaux qui peuvent être réalisés que ce soit la toiture, la façade mais aussi les différentes étapes du projet. Et leur démontrer qu’une rénovation énergétique ne coûte pas si cher que ça. » Si 3.000 personnes sont déjà inscrites sur le site, Qualitel s’est fixé comme objectif 50.000 inscrits. Mais ce site n’est qu’une première étape pour développer la rénovation énergétique. Des espaces privatifs devraient être créés pour former le grand public. La formation présentielle est aussi prévue.

Des syndics à former à la rénovation énergétique

Des modules pour se former. La formation des syndics constitue le deuxième volet des Copros vertes. Treize modules seront dispensés par l’Ecole supérieure de l’immobilier (ESI) aux syndics. La FNAIM souhaite que 1.200 de ses 1.500 adhérents bénéficient de cette formation soit 5.000 à 6.000 collaborateurs en charge des copropriétés. « Cette formation qualifiante de deux ou trois jours permettra aux gestionnaires de copropriété d’analyser le bâti et de conduire le projet de rénovation énergétique auprès des copropriétaires tant du point de vue technique que financier », explique Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

Quinze étapes pour convaincre. Pour porter la bonne parole dans l’Hexagone, un Tour des régions sera parallèlement organisé dans 15 villes de mars à juillet 2020. Des étapes qui seront autant d’occasions pour les syndics et les copropriétaires d’échanger et de se former à la rénovation énergétique. Sans oublier la participation d’experts apportant leur éclairage sur  cette thématique qui peut être parfois difficile à comprendre.