Visiter une maison

Publié par & le

Les points à vérifier au moment de la visite d'une maison sont similaires à ceux d'un appartement. Commencez à inspecter :

  • le plafond, les murs, les fenêtres ;
  • l'exposition, la clarté et la distribution ;
  • la cheminée, le mode de chauffage, la production d'eau chaude ;
  • le bruit ;
  • la surface, la disponibilité et le montant des charges.

Pensez également à demander au vendeur de vous préciser quel est le type d'assainissement de la maison : dispositif individuel ou raccordement au tout à l'égout. Si la maison dispose de son propre dispositif, demandez au vendeur de vous indiquer quel est son état d'entretien. Sachez que pour les maisons non raccordées au tout-à-l'égout, le vendeur va fournir un diagnostic assainissement au plus tard au moment du compromis de vente.

Le vendeur doit désormais, dès la visite du logement, vous présenter le diagnostic de performance énergétique, afin que vous puissiez le consulter. Cela vous permet de connaître la consommation énergétique du logement, c'est-à-dire le budget chauffage que vous devez prévoir. L'étiquette énergie qui figure désormais dans les annonces est une composante de ce diagnostic.

Si vous avez le coup de coeur pour une maison dite ancienne lors de la première visite (emplacement idéal, transport à proximité, terrain agréable), revenez pour une seconde visite avec un homme de l'art pour déterminer avec vous l'enveloppe travaux qui vous sera nécessaire pour que le bien soit à la hauteur de votre projection.

Les dates des derniers gros travaux sont parfois approximatives ou tout est d'origine. Les travaux de réfection peuvent s'avérer fort coûteux.

Attention : n'omettez pas de mesurer le bien et de demander un plan (s'il en existe un) car l'obligation d'indiquer la surface du bien (loi Carrez) n'est pas obligatoire pour les maisons. On peut vous indiquer une surface approximative.

Maison en lotissement

Si la maison que vous voulez acheter appartient à un lotissement, vous devez vous informer de la teneur du règlement de lotissement.

En effet, dans un lotissement, vous êtes propriétaire du terrain sur lequel la maison est construite. Vous êtes lié aux autres propriétaires par un règlement de lotissement et un cahier des charges qui vous impose des règles strictes. Mieux vaut les connaître avant d'acheter.

Il existe quelques maisons en copropriété dite « horizontale » mais cela reste très marginal. Si c'est le cas,

Règlement du lotissement

  • Le règlement de lotissement est un document qui définit par exemple la surface minimale des constructions, l'implantation des maisons par rapport aux voiries, la largeur et hauteur des bâtiments, l'aspect extérieur des constructions, les matériaux pouvant être utilisés, les couleurs autorisées. Ces règles sont souvent plus contraignantes que les règles d'urbanisme classiques. Le règlement de lotissement est généralement valable dix ans ;
  • Le cahier des charges définit les obligations réciproques de chaque propriétaire (ainsi en est-il des activités autorisées, de la répartition des charges communes, etc.) Ce document doit en revanche être joint à toute promesse ou acte de vente d'un lot.

Pour aller plus loin...

Chaque acquéreur pense à négocier le prix de l'immeuble qu'il est sur le point d'acheter. En revanche, face au banquier, on accepte souvent le premier prêt venu. En suivant ces quelques conseils,...

Vous voulez acheter et savoir combien vous pouvez emprunter ? Pour calculer le montant maximal de votre crédit immobilier, il faut tenir compte de votre capacité d'endettement et de votre apport...

Vente et remise des clé anticipée. Quels risques pour le vendeur ? Quels risques pour l'acquéreur ? Tout savoir sur l'occupation anticipée.