A quoi sert le différé d'amortissement ?

Publié par le

Commencer le remboursement d’un crédit immobilier quelques mois après la signature : c’est le principe du différé d’amortissement. Pratique pour l’emprunteur, ce mécanisme peut influer sur le coût et la durée du prêt.

Modalités de paiement. Vous avez accepté et signé votre offre de prêt. Un acte par lequel vous vous engagez à rembourser votre crédit à la banque. Et le paiement va commencer au moment où les fonds seront débloqués. Vous allez verser une mensualité qui va notamment se composer d’une partie du montant emprunté. C’est ce que l’on nomme l’amortissement du capital. La mensualité intègre également intérêts et la prime d’assurance décès-invalidité.

Alléger la charge logement. Commencer à rembourser dès le déblocage des fonds est parfois compliqué. C’est notamment le cas si vous n’entrez pas tout de suite dans votre logement. Dans le neuf, la construction de maison individuelle ou si vous faites de gros travaux de rénovation, par exemple, vous devez attendre que le chantier soit terminé pour emménager. Résultat : vous assumez à la fois les dépenses liées à votre actuel domicile (loyer) et le remboursement de votre prêt.

Rembourser plus tard. Pour faire face à cette situation, optez pour un différé d’amortissement lorsque vous négocierez votre financement avec la banque. Avec ce mécanisme, vous commencerez à rembourser le capital à une date prévue au contrat, par exemple lorsque vous serez installé dans votre nouveau domicile. En attendant, vous remboursez chaque mois les intérêts (ce sont les intérêts intercalaires) intercalaires. Ils sont versés à la banque lorsque le remboursement est décalé dans le temps. Ils sont calculés au taux du prêt et versés jusqu’au déblocage complet du crédit. L’avantage : la mensualité est moins élevée. Vous pouvez faire face à vos engagements.

Conseil : pour alléger le montant des intérêts intercalaires, vous pouvez utiliser une partie de votre apport personnel, ce qui vous coûtera moins cher.

Différé total. Certaines banques vous proposent un différé total d’amortissement. Comment ça marche ? Capital et intérêts ne sont remboursés qu’au déblocage complet des fonds, ce qui vous permet de ne rien payer jusqu’à votre entrée dans votre nouveau logement. C’est une situation confortable mais elle va alourdir le coût du prêt. Car le différé total (appelé encore franchise totale) n’est pas gratuit : les intérêts non payés sont capitalisés et augmentent le montant de votre emprunt. Ce coût se répercute, selon les formules, soit sur le montant de la mensualité annoncée au départ, soit sur la durée du prêt (vous remboursez quelques mois de plus).

Attention : dans tous les cas de figure, et quel que soit le différé d’amortissement choisi (partiel ou total), vous devez faire face aux cotisations d’assurance décès-invalidité dès le départ.

Différé : le cas particulier du PTZ. Le Prêt à taux 0 % (PTZ, la principale aide à l’accession à la propriété) est assorti d’un différé de remboursement. En fonction de ses revenus, le bénéficiaire rembourse ce crédit gratuit en tout ou partie après l’emprunt principal. Un mécanisme qui réduit la mensualité et qui permet de respecter plus facilement la règle des 33% de capacité d’endettement. Pour en savoir plus, vois notre dossier sur le PTZ.

Pour aller plus loin...

Tout savoir sur le PTZ, un crédit gratuit qui facilite l'achat de la première résidence principale. Ses conditions pour en profiter, son montant, son remboursement. Le type de bien immobilier qu'il...