Acheter ou louer ?

Publié par le

Acheter ou louer ? Tout le monde se pose un jour ou l'autre cette question. Car se loger est une nécessité. Quels critères prendre en compte, comment faire le « bon choix » ? Le point sur la question.

Acheter sa résidence principale

Cette acquisition correspond à un objectif et à un besoin vital : avoir un toit. A défaut d'être logé gratuitement, vous devez louer ou acheter votre logement. Le plus souvent, ce choix s'effectue vers l'âge de 30 ans. Vous êtes dans la vie active depuis quelques années et avez un peu d'économies. Votre situation professionnelle s'est stabilisée. Vous êtes marié ou pacsé ou bien vivez en concubinage, vous avez des enfants ou pensez en avoir. Jusque-là locataire, votre logement est devenu trop petit et vous devez déménager.

Si vous pouvez financièrement acheter, vous devez vous poser la question de l'opportunité de cet achat. N'est-il pas préférable de rester locataire de sa résidence principale et d'épargner ou même de réaliser un investissement locatif ?

En la matière, le choix que vous devez faire est un choix de bon père de famille. Il n'est donc pas question ici de spéculation. Alors quels avantages, quel intérêt ?

Le choix n'est pas toujours possible. La crise économique et les prix élevés dans un certain nombre d'agglomérations rendent l'opération inenvisageable pour certaines personnes. La première question qui se pose est donc de savoir si vous pouvez acheter.

Calculer sa capacité d'endettement

Il faut tout d'abord calculer le montant que l'on peut débourser chaque mois pour se loger, ce que l'on appelle la capacité d'endettement. Ce montant ne peut dépasser un tiers du revenu d'un ménage.

Exemple : calcul de la capacité d'endettement  Anne et Laurent ont une trentaine d'années. Ils travaillent sur Paris et gagnent à eux deux 5.100 euros par mois. Avec ce revenu, ils peuvent consacrer 1.700 euros maximum pour se loger. Ils ont une capacité d'endettement de 1.700 euros.

En cas d'achat financé par un prêt, les banques ne peuvent absolument pas dépasser le ratio du tiers, sous peine d'engager leur responsabilité en cas de problème.

Pour une location, le bailleur demande de la même façon des revenus équivalents à trois fois le montant du loyer charges comprises, mais il est libre de louer à un locataire ne respectant pas ce ratio. En cas d'impayés, on ne peut lui reprocher de ne pas avoir respecter cette règle du tiers.

Pour aller plus loin...

La vente d’un logement entre particuliers est-elle efficace ? Oui ! Mais à condition de respecter quelques conseils pratiques. Laissez-vous guider.

Quand faut-il verser les 10% ? Combien de temps doit-on patienter avant de signer l'acte définitif ? Tout savoir sur les délais important lors de la vente.