PAP - de Particulier à Particulier

La fête des voisins

Le 1er juin prochain se tiendra l'édition 2012 de la fête des voisins. L'occasion de rencontrer ceux qui vivent à quelques mètres de chez soi, dans la bonne humeur et la convivialité. Conseils pour passer une bonne soirée. Et pour ne pas déraper.

De 10.000 participants à sa création en 1999, contre près de 7 millions l'année dernière, la fête des voisins a fait du chemin et pris de l'ampleur ! Vous envisagez peut-être de répondre présent le 1er juin prochain, date officielle de la nouvelle édition. Mais peut-on tout se permettre ce jour-là ? Et comment organiser un tel événement ? Voici quelques éléments de réponse pour vous permettre de passer une bonne soirée.

Le lieu, tu trouveras

L'organisation d'une fête entre voisins dépend avant tout de l'endroit où l'on habite ! Et du périmètre que l'on détermine au départ.

  • Vous habitez une résidence. Dans un immeuble, il existe bien souvent un noyau dur actif de résidents toujours partants pour proposer des idées, et gérer les projets collectifs. Renseignez-vous auprès de votre gardien, ou surveillez votre boîte aux lettres, ils devraient bientôt se manifester. Dans un immeuble, la fête des voisins s'installe généralement dans les parties communes : le jardin de la résidence s'il fait beau, le hall d'entrée s'il est assez grand ;
  • Vous habitez une rue pavillonnaire. Comme dans un immeuble, la rue a ses gardiens : installés depuis longtemps, ils connaissent tout le monde, ou presque. Ils font généralement le lien entre anciens et nouveaux arrivants. Dans les quartiers résidentiels tranquilles, il n'est pas rare que toute la rue se retrouve chez l'un des habitants, souvent celui qui possède le plus grand jardin ! A défaut de trouver un espace suffisant, ils investissent volontiers la rue, que ce soit le trottoir ou même la chaussée ;
  • Vous habitez un petit village. Dans les zones plus rurales, tout le monde connaît tout le monde et il est relativement facile d'organiser une fête entre voisins. Les petites communes mettent volontiers à disposition de leurs habitants la salle des fêtes, ou même le terrain de sport de la ville pour profiter du beau temps. N'hésitez pas à adresser une demande à votre maire.

Occupation de l'espace public

Attention! Si vous décidez d'envahir les trottoirs ou la chaussée pour la fête des voisins, n'oubliez pas de demander une autorisation d'occupation de l'espace public auprès de votre mairie. Cette dernière pourra ainsi veiller à votre sécurité et limiter du même coup les risques d'accidents. En règle générale, les agents municipaux viendront bloquer la rue concernée à l'aide de barrières afin d'interdire temporairement la circulation des voitures.

La fête, tu prépareras

La fête des voisins est placée sous le signe du partage et de la convivialité. En principe, chaque participant apporte de quoi boire et manger. Toutes les victuailles sont mises en commun, et chacun prend ce dont il a envie. N'hésitez pas à passer derrière les fourneaux pour réaliser votre spécialité ! Quiches, cakes, salades, chips et barbecue sont des classiques indétrônables. Vous pouvez innover et surprendre, mais ne perdez pas de vue qu'il faut quelque chose de simple à manger. Vous pouvez encore préparer une compilation de vos titres préférés afin d'animer la soirée, envisager une chasse aux trésors pour les plus jeunes... Il n'y a pas de règle, c'est à vous d'innover !

Le tapage diurne et nocturne

Ce n'est pas parce qu'il s'agit de la fête des voisins, que tous les vôtres vont répondre présents ! Certains préfèreront peut être rester chez eux, et c'est leur droit. Le tapage diurne (le jour) et nocturne (la nuit) est puni par la loi, même ce jour-là ! Pensez-y au moment de pousser le volume de la sono à fond. Mais sachez que les forces de l'ordre se montrent plus tolérantes ce soir-là de l'année (comme pour le réveillon du 31 décembre ou pour la fête de la musique).

Les conflits, tu désamorceras

La fête des voisins est également l'occasion de mieux connaître les gens qui vivent à côté de chez vous. Profitez-en pour discuter calmement des petits soucis que vous pouvez avoir (nuisances sonores...) ou pour vous inquiéter des éventuels désagréments que vous pouvez causer à votre entourage. Dans la bonne humeur, ces remarques passent beaucoup mieux, et, bien souvent, une bonne discussion permet de désamorcer les conflits avant qu'ils n'éclatent.

Le ménage, tu feras

Après la fête, place au grand nettoyage ! Ne laissez pas l'endroit où s'est tenue la fête jonché d'assiettes en carton, de verres en plastique et autres restes du repas. A plusieurs, c'est toujours plus rapide ! Bien sûr, s'il est très tard, vous pouvez remettre cette corvée au lendemain matin.

Sur la voie publique

La fête des voisins au milieu de la rue, c'est plutôt sympathique. Les ordures négligemment jetées çà et là, beaucoup moins. Et surtout, c'est interdit par la loi ! Pour vous faciliter la vie, pensez à installer de grands sacs poubelle dès le début des festivités. C'est ensuite une question de bonne volonté et de civisme !

Publié par © pap.fr -

En savoir plus

  • Travaux et nuisances . Vous souhaitez rénover de fond en comble votre appartement ? Avant de vous lancer, respectez certaines règles élémentaires de savoir-vivre et...
  • Le chien de mes voisins aboie: que faire ? . Le chien de mes voisins aboie en pleine nuit et tout au long de la journée... Difficile, dans ces conditions, de conserver son calme. Que faire ? Et...
  • Que puis-je faire dans mon jardin ? . Envie de faire de nouvelles plantations ? De clôturer votre jardin ? D'y installer un abri pour ranger votre matériel ? Autant de projets à réaliser...

Nos calculettes

Calculez vos frais de notaire, votre impôt sur les plus-values immobilières, votre révision de loyer...
Toutes les calculettes