PAP - de Particulier à Particulier

Changer de syndic de copropriété

Vous n'êtes plus satisfait des services de votre syndic de copropriété. Vous souhaitez en changer. C'est possible. A condition de respecter certaines règles.

Chaque copropriété est gérée par un syndic, le plus souvent professionnel. Désigné par les copropriétaires, il est le mandataire du syndicat des copropriétaires chargé d'administrer l'immeuble, de pourvoir à sa conservation, de faire respecter le règlement de copropriété, d'exécuter les décisions de l'assemblée générale, et de représenter le syndicat.

On reproche parfois aux syndics leur manque de dynamisme ou le prix de leurs honoraires. Si vous souhaitez vous séparer de votre syndic, assurez-vous que la majorité des copropriétaires entend effectivement en changer.

Préparez la séparation

Pour vous en convaincre, faites un rapide sondage. Si telle est la tendance, préparez la succession.Contactez plusieurs syndics (la loi ALUR impose désormais la mise en concurrence de plusieurs syndics avant sa désignation).  et comparez leurs tarifs en fonction de leurs prestations. Les critères à prendre en compte :

  • le sérieux. Renseignez-vous auprès des copropriétés qu'il gère déjà. Le taux de satisfaction est un signe. S'il s'occupe de nombreux immeubles, il risque d'être moins disponible.
  • les prestations. Vérifiez l'étendue des prestations proposées dans le contrat. Voyez ce qu'il apporte en plus par rapport aux obligations légales.
  • les honoraires. Ils sont libres et négociables. A vous de jouer car une fois acceptés, ils le sont pour toute la durée du mandat.Ils se décomposent en deux volets : les prestations courantes (tarification annuelle et forfaitaire selon le nombre de lots) et les tâches particulières (celles qui n'entrent pas dans la gestion courante). Il appartient aux conseillers  syndicaux d'examiner en profondeur et de comparer les contrats.  Sachez que désormais, les honoraires peuvent aussi être renégociés lors du renouvellement du mandat de votre syndic.

Pour changer de syndic, deux solutions. Soit vous attendez l'expiration du mandat et l'assemblée générale de copropriété vote contre son renouvellement. Soit vous décidez de le révoquer sur le champ.

Publié par © pap.fr -