PAP - de Particulier à Particulier

Le crédit fait baisser vos impôts

Tous les propriétaires-bailleurs peuvent déduire les intérêts de leur emprunt de leurs impôts. Le type de déduction varie selon le régime fiscal choisi : location vide (fiscalité des revenus fonciers) ou location meublée (fiscalité des bénéfices industriels et commerciaux).

Déduire les intérêts d'emprunt en location vide

En location vide, vous déduisez les intérêts d'emprunt de vos revenus fonciers (les loyers en langage fiscal). Ces derniers baissant, vous optimisez votre fiscalité. Les intérêts d'emprunt peuvent concourir à créer un déficit foncier. Ce dernier est imputable sur vos revenus globaux. Ces derniers s'en trouvent diminués, ce qui réduit forcément vos impôts.

Le montant d'intérêts déductible n'est pas plafonné. Il n'est pas limité dans le temps. La déduction inclut les dépenses annexes liées au crédit comme les frais de dossier.

Déduire les intérêts d'emprunt en location meublée

Vous êtes loueur en meublé non professionnel. Vous déduisez les intérêts d'emprunt de vos recettes locatives si vous choisissez le régime réel. Avec des recettes qui diminuent, vous payez moins d'impôts.

Si vous optez pour le régime forfaitaire, vous ne pouvez pas déduire les intérêts : vous ne bénéficiez d'aucune déduction mais d'un abattement forfaitaire de 50 % sur vos recettes. .

Vous êtes loueur en meublé professionnel. Vous déduisez toutes les charges de vos revenus globaux. Les intérêts d'emprunt entrent dans le calcul des charges. Ils sont donc déductibles. Là encore, vous diminuez votre pression fiscale. .

Publié par © pap.fr -