PAP - de Particulier à Particulier

Impôts

Tout sur la taxe foncière. La taxe foncière est le plus connu des impôts locaux. Il concerne tous les propriétaires de biens immobiliers, qu'il s'agisse de logements, de locaux d'activités ou même de terrains. Des exonérations et dégrèvements permettent d'en réduire le coût.

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Cette taxe est instituée par les communes. A quoi sert-elle ? Qui en est redevable ? Quand le logement est loué, comment la répercute-t-on sur le locataire ?

Les revenus des locations saisonnières. Les locations saisonnières relèvent de la catégorie des locations meublées et suivent donc le même régime fiscal (les BIC) que celles-ci, à quelques nuances près. Explications.

La TVA immobilière depuis la réforme. Le régime de la TVA immobilière résulte aujourd'hui d'une réforme de mars 2010. Quelles sont précisément les règles applicables ? Et surtout quelles sont les transactions soumises à TVA et les évolutions prévues pour 2013 ?

La taxe d'habitation. La taxe d'habitation fait partie, avec la taxe foncière, des impôts locaux qui sont perçus par les collectivités locales en fin d'année. On parle aussi d'impôts fonciers. Etablie à partir de la même valeur locative que la taxe foncière, la taxe d'habitation obéit à des règles qui lui sont propres.

Impôts locaux : où s'informer avant d'acheter ? Devenir propriétaire, c'est aussi verser la taxe d'habitation et la taxe foncière. A qui s'adresser pour connaître le montant de ces impôts locaux ? Comment savoir précisément ce qu'il faudra payer ?

Contester ses impôts. Les impôts font partie de notre quotidien. Qu'ils soient sur le revenus ou locaux, on doit les payer. Mais en cas de désaccord, pouvons-nous les contester ? Demander des délais ? Et si oui, quand et comment ?

La taxe sur les logements vacants. En France, le nombre de logements vacants serait supérieur à 2 millions. Alors que la crise du logement s'aggrave, la taxe sur les logements vacants, qui existe depuis 1998, a été renforcée depuis le 1er janvier 2013. Le but reste le même : augmenter l'offre de logements accessibles à tous.

Comment déclarer vos revenus locatifs. Vous devez déclarer vos revenus locatifs comme l'ensemble de vos revenus avant le 27 mai 2013. En location vide, les loyers sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers alors qu'en location meublée, il s'agit de bénéfices industriels et commerciaux.

Budget 2013 : une rigueur constructive ? Investissement locatif « Duflot », baisse d'impôt mais aussi « surtaxe » sur les plus-values de plus de 50.000 € : le point sur le budget 2013.