Immobilier
de particulier à particulier

Prêt à taux fixe

Le taux fixe est la solution la plus simple et la plus sécurisée. Dès la souscription, le montant des mensualités et le coût total du crédit sont fixés. Le banquier vous remet alors un échéancier pour l'ensemble du remboursement, de la première à la dernière mensualité. Chaque mensualité comprend le remboursement d'une fraction d'intérêt et de capital. Plus vous avancez dans le remboursement et plus la part du capital remboursé augmente.

Augmentation des taux

Le taux fixe est plus avantageux dans un contexte d'augmentation des taux. Votre taux d'intérêt ne varie pas et reste bon marché. En revanche, si les taux ont tendance à baisser, vous ne profitez pas de cette diminution. Reste qu'il est difficile de savoir quel scénario privilégier, surtout avec des crédits qui s'étalent sur 25 ou 30 ans.

Taux fixe modulable

Pour limiter les risques, sachez qu'il est toujours possible de moduler vos mensualités, même avec un taux fixe. Les mensualités peuvent être revues à la hausse ou à la baisse à la demande de l'emprunteur et en fonction de ses capacités. Une fois la modulation réalisée, le banquier donne à l'emprunteur un nouvel échéancier pour le remboursement du crédit.

En outre, dans l'hypothèse d'une baisse significative des taux du marché, vous pouvez tenter de renégocier votre taux à la baisse.


© PAP.fr -

L'offre de notre banque partenaire


En savoir plus

Obtenir les meilleures conditions d'emprunt

Chaque acquéreur pense à négocier le prix de l'immeuble qu'il est sur le point d'acheter. En revanche, face au banquier, on accepte souvent le...

Immobilier : mode d'emploi pour bien emprunter

Comment obtenir un bon taux d'intérêt ? Faut-il choisir un prêt à taux fixe ou à taux révisable ? Peut-on baisser ou monter le taux ou la mensualité...

Renégocier son crédit

Peut-on renégocier un crédit immobilier en cours ? Une solution intéressante, surtout avec la baisse des taux d'intérêts de ces derniers mois ! Le...