PAP - de Particulier à Particulier

Souscrire un prêt à partir de 65 ans ?

Passé 65 ans, les contrats de groupe disparaissent le plus souvent au profit de contrats individuels, dont les clauses et les tarifs diffèrent selon les établissements prêteurs.

Pour des contrats spécifiques, souvent appelés seniors, cette couverture peut monter jusqu'à 85, voire 90 ans dans de rares cas.

Au final, basez vos comparaisons sur le taux effectif global ou TEG. Il comprend le taux d'intérêt brut, auquel s'ajoutent les frais annexes comme les assurances.

Surtout, gardez en tête que plus vous emprunterez tard, plus les primes d'assurance décès-invalidité seront importantes, plus le TEG sera élevé.

Lors de la souscription du prêt, calculez votre âge à la fin du crédit. S'il dépasse l'âge limite de couverture par l'assurance, n'hésitez surtout pas à couvrir les quelques années supplémentaires par un contrat d'assurance individuel. De toute façon, l'établissement prêteur vous le demandera. Mais attention : cette extension de garantie a un coût. Certaines primes d'assurances atteignent 2,50 % du capital emprunté ou dû.

Notez enfin que si les assurances vous semblent trop chères, vous pouvez toujours garantir votre emprunt par une personne physique qui se portera caution ou nantir l'emprunt sur un portefeuille boursier ou une assurance vie. En cas de décès, l'établissement prêteur en sera alors le bénéficiaire. Si vous êtes déjà propriétaire d'un logement, la banque peut prendre une hypothèque sur ce bien.

Publié par © pap.fr -

Les offres des banques