Immobilier
de particulier à particulier

Immobilier : mode d'emploi pour bien emprunter

Bien emprunter, c'est obtenir un bon taux d'intérêt. Mais pas seulement. Vous devrez également choisir entre crédit à taux fixe ou à taux révisable et choisir un emprunt qui s'adapte à l'évolution de votre situation.

Emprunter, c'est avant tout une question de taux d'intérêt. En la matière, les particuliers sont aujourd'hui favorisés. Actuellement l'argent est de nouveau proche des records de mai 2015. Fin janvier 2016, la moyenne s'établissait ainsi à 2,10 % sur quinze ans, 2,30 % sur vingt ans et 2,62 % sur 25 ans (taux fixes).

© Fotolia

Un bon dossier de prêt immobilier

Etape N°1 : bâtir un bon dossier. Commencez par placer de l'apport personnel dans votre plan de financement. Ces fonds propres peuvent être issus de vos économies, de la participation aux bénéfices de votre entreprise, d'une donation de votre famille. Ensuite, mettez de l'ordre dans vos comptes, sachant que les banques voient les découverts d'un mauvais oeil. Evitez les crédits à la consommation trop nombreux.

© © Coloures-pic - Fotolia.com

Faites le tour des banques pour comparer les offres une fois votre dossier bouclé. Commencez par votre propre établissement puis rendez-visite à d'autres sociétés. Lors de vos recherches, vous rencontrerez des généralistes et des spécialistes. Les premiers, ce sont les banques de dépôt classiques. Leurs conditions peuvent être très attractives selon leur politique commerciale du moment. Pour obtenir un crédit immobilier, vous devrez y ouvrir un compte. Les spécialistes, comme leur nom l'indique, ont pour vocation d'accorder des emprunts immobiliers. Leur approche est très fine. L'ouverture d'un compte n'est pas nécessaire. Vous pouvez également recourir aux services d'un courtier, qui fera jouer la concurrence à votre place.

Comparer les crédits immobiliers

Etape N°2 : faites jouer la concurrence. Vous avez en main plusieurs propositions de banques ? Pour bien les comparer, basez-vous sur le taux effectif global (TEG). Il inclut le taux facial, les assurances, les frais annexes et les coûts liés à la prise de garantie (hypothèque, privilège de prêteur de deniers, caution).

Penchez-vous sur le type d'emprunt. Un crédit à taux fixe ne présente pas les mêmes avantages, ni les mêmes inconvénients qu'un prêt à taux révisable. Vous devez également vérifier si vous pouvez moduler ou reporter vos échéances pour adapter vos remboursements à l'évolution de votre situation.


Publié par J. Laplume © PAP.fr -

Les offres des banques


En savoir plus

Emprunter avec un dossier difficile

Vous n'avez pas d'économies ? Vous êtes retraité ? Vous avez des problèmes de santé ? Sachez que ces situations ne sont pas rédhibitoires face à...

Crédit immobilier : taux fixe ou révisable ?

Qu'ils soient fixes ou révisables, les taux d'intérêt sont indexés sur des indices de référence, qui reflètent le prix auquel les banques se prêtent...

Monter son plan de financement

Décrocher le meilleur crédit, c'est obtenir un bon taux d'intérêt, utiliser les aides financières, réduire les frais annexes et faire jouer la...

Constituez votre dossier de demande de prêt

Quels documents fournir pour votre dossier de demande de prêt ? A quoi servent-ils ? Réponses et conseils pour passer cette étape avec succès.

Faut-il transformer son taux révisable en taux fixe ?

Mensualités trop lourdes ? Crédit trop long ? Le taux variable peut se retourner contre vous, si vous n'avez pas anticipé un retournement du marché.

Crédits mixtes : faites baisser le taux de votre emprunt

Marier les avantages des taux fixes et des taux révisables : c'est le principe des crédits mixtes. Des financements malins qui abaissent le coût de...

Prêt viager hypothécaire

Le prêt viager hypothécaire, mis en place par le Crédit foncier depuis 2007, remporte un vif succès. Il permet à un senior de plus de 65 ans,...