PAP - de Particulier à Particulier

A quel taux emprunter ?

Bien emprunter, c'est obtenir un bon taux d'intérêt. Mais pas seulement. Vous devrez également choisir entre crédit à taux fixe ou à taux révisable et choisir un emprunt qui s'adapte à l'évolution de votre situation.

Emprunter, c'est avant tout une question de taux d'intérêt. En la matière, les particuliers sont aujourd'hui gâtés. Jamais, en effet, l'argent n'a été aussi bon marché. Fin janvier 2013, la moyenne s'établit à 3,20 % sur quinze ans et à 3,50 % sur vingt ans (taux fixes). Soit une baisse d'environ 0,80 % en un an. Les révisables suivent grosso modo la même tendance, avec une moyenne à 2,70 % sur quinze ans et à 3,20 % sur vingt ans.

Un bon dossier de prêt immobilier

Pour profiter de ces taux historiquement bas, vous devez bâtir un bon dossier. Commencez par placer de l'apport personnel dans votre plan de financement. Ces fonds propres peuvent être issus de vos économies, de la participation aux bénéfices de votre entreprise, d'une donation de votre famille. Ensuite, nettoyez vos comptes, sachant que les banques voient les découverts d'un mauvais oeil. Evitez les crédits à la consommation trop nombreux.

Une fois votre dossier bouclé, faites le tour des banques pour comparer les offres. Commencez par votre propre établissement puis rendez-visite à d'autres sociétés. Lors de vos recherches, vous rencontrerez des généralistes et des spécialistes. Les premiers, ce sont les banques de dépôt classiques. Leurs conditions peuvent être très attractives selon leur politique commerciale du moment. Pour obtenir un crédit immobilier, vous devrez y ouvrir un compte. Les spécialistes, comme leur nom l'indique, ont pour vocation d'accorder des emprunts immobiliers. Leur approche est très fine. L'ouverture d'un compte n'est pas nécessaire. Vous pouvez également recourir aux services d'un courtier, qui fera jouer la concurrence à votre place.

Comparer les crédits

Vous avez en main plusieurs propositions de banques ? Pour bien les comparer, basez-vous sur le taux effectif global (TEG). Il inclut le taux facial, les assurances, les frais annexes et les coûts liés à la prise de garantie (hypothèque, privilège de prêteur de deniers, caution).

Penchez-vous sur le type d'emprunt. Un crédit à taux fixe ne présente pas les mêmes avantages ni les mêmes inconvénients qu'un prêt à taux révisable. Vous devez également vérifier si vous pouvez moduler ou reporter vos échéances pour adapter vos remboursements à l'évolution de votre situation.

© pap.fr -

Les offres des banques

En savoir plus

Prêt à taux fixe  -  Prêt à taux variable  -  Echéances modulables

Nos calculettes

Calculez votre mensualité, le montant maximal de votre emprunt, vos frais de notaire, votre impôt sur les plus-values immobilières...
Toutes les calculettes

Indices & chiffres

Evolution des prix du marché, baromètre du crédit, indices INSEE.
Tous nos indices et chiffres