Immobilier
de particulier à particulier

Marché immobilier : les prix flambent à Paris

30 Mai 2017 - Le marché immobilier francilien a rarement été aussi fluide. Conséquence logique les prix atteignent des sommets. Fort heureusement cette augmentation est compensée par des taux qui restent sages.

D'après la dernière note de conjoncture de la Chambre des notaires de Paris, on s'achemine lentement mais sûrement vers des records. Les marchés francilien et parisien en particulier battent tous les records. Les ventes atteignent leurs meilleurs niveaux historiques avec 116.960 transactions en un an (+13%) et des prix qui augmentent de 4,5% sur 12 mois  !

Un marché ultrafluide. Tous les départements de grande et petite couronne sont touchés par cette euphorie. Les ventes d'appartements ont augmenté de 28% en petite couronne et de 18% en grande couronne. Les maisons individuelles sont également très recherchées : +28% dans les départements de petite couronne et 31% en grande couronne.

Des prix qui augmentent partout. Le prix moyen du mètre pour les appartements anciens atteint au niveau régional 5.490 € le mètre carré soit une hausse de 4,5% en un an. Et on devrait atteindre les 5.650 € en juillet. Les maisons de leur côté avec un prix moyen de 295.700 € frôlent les records de 1999 mais avec une augmentation des prix plus modérée de « seulement » 2,9%.

Paris bat des records. Cette frénésie immobilière touche plus particulièrement la capitale. Les prix ont augmenté de 5,4% en un an. Selon Thierry Delesalle, notaire à Paris, « en juillet on devrait enregistrer une hausse des prix de 7% et dépasser les 8.800 € le mètre carré ». Après avoir connu une lente érosion pendant trois à quatre ans et être descendus à 7.880 € le mètre carré, les prix des appartements sont orientés à la hausse depuis l'été 2015 et Thierry Delesalle d'ajouter que « les prix ont retrouvé au premier trimestre 2017, leur plus haut niveau de 2012 ».

© Notaires Paris-Ile-de-France

Les arrondissements les plus chers augmentent encore. Les prix se sont envolés dans les quartiers les plus cossus. Le mètre carré dépasse 10.000 € dans sept arrondissements (les Ier, IIIe, IVe, Ve, VIe et VIIe). Et parmi eux, quatre dépassent les 11.000 € le mètre carré (les VIe et VIIe).

Quelques records. Les notaires parisiens ont enregistré au cours du premier trimestre des ventes exceptionnelles qui donnent le tournis. « Nous avons identifié une vente dans le quartier Saint-Germain dans le VIe arrondissement à 14.850 € le mètre carré, porte Dauphine un appartement de 117 m2 a été vendu à 20.450 € le mètre carré, dans le secteur Gros Cailloux dans le VIIe un appartement de 189 m2 a atteint 29.950 € le mètre carré. Et vers la rue de la Roquette un triplex a été vendu 7.800.000 € ! » précise Thierry Delesalle.

Les quartiers populaires augmentent aussi. Les arrondissements de l'Est parisien, traditionnellement les moins chers de la capitale, voient aussi leur mètre carré augmenter. Le XVIIIe est à 7.580 € le mètre carré et a subi une augmentation de 4,3% en un an. Le XIXe arrondissement est ainsi passé de 6.410 € le mètre carré à 6.910 €. Le XXe avec +6,6% passe à 7.380 € le mètre carré. Ces arrondissements deviennent progressivement de moins en moins accessibles aux classes populaires…

© Notaires Paris-Ile-de-France


Publié par
© PAP.fr -