Immobilier
de particulier à particulier

Logement : les Français mécontents de l'isolation

13 Juin 2017 - Le paiement des charges et une isolation déficiente sont les principaux griefs cités par les Français concernant leur logement.

C’est un regard sans concession sur leur logement que nous livrent les Français interrogés par Harris interactive. Difficultés rencontrées au quotidien, travaux à réaliser, critères de choix sur leur futur logement : de nombreuses thématiques ont été abordées dans cette étude réalisée pour le compte de Soliha, la fédération solidaire pour l’habitat.

Des charges trop élevées. Les difficultés budgétaires sont citées comme les principaux problèmes liés au logement. Le budget consacré au paiement des charges comme l’eau, l’électricité est ainsi pointé par 78% des personnes interrogées. Le loyer et le remboursement du prêt arrivant loin derrière en 2e position avec 61% des citations. Sans surprise, ces difficultés financières sont amplifiées pour les catégories populaires comme pour les locataires HLM. Pas moins de 74% d’entre eux pointant le budget destiné au loyer.

Des logements mieux isolés. L’amélioration du confort est réclamée par 54% des Français. Ces derniers estimant prioritaire le renforcement de l’isolation thermique pour mieux chauffer à moindre coût. Une revendication d’ailleurs très ancrée chez les ménages disposant d’un revenu mensuel de 1.000 à 1.500 €, ces derniers ne pouvant pas toujours habiter dans des logements récents économes en énergie.

Un quartier facile à vivre. La proximité de services et l’image du quartier font partie des critères prioritaires de choix d’un logement. Pour 85% des personnes interrogées, l’accès aux commerces, centres culturels et équipements médicaux, est en effet jugé essentiel. La qualité de l’air arrive également en tête des attentes des Français. 79% estiment qu’elle est prioritaire, un chiffre qui atteint même 86% pour les 50 ans et plus. Les épisodes de pollution qui ont touché l’an dernier plusieurs villes de l’Hexagone et non plus seulement la région parisienne ont certainement sensibilisé les particuliers à cet enjeu de santé publique.

Cette enquête a été réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1019 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.


Publié par
© PAP.fr -