Immobilier
de particulier à particulier

Les charges de copropriété repartent à la hausse

16 Juin 2017 - Il ressort d'un communiqué de presse publié le mardi 13 juin par l'Association des responsables de copropriétés (ARC) que les charges de copropriété ont évolué de 3,9% en 2016 par rapport à 2015. L'étude est réalisée grâce à son observatoire des charges de copropriété (OSCAR) qui exploite les données comptables de 2.500 copropriétés et ce depuis 8 ans maintenant.

 

Le coût des assurances flambe…

L’augmentation la plus importante selon l’ARC concerne le poste « contrats d’assurance ». Ceci est dû selon cette étude à l’augmentation des sinistres liés au vieillissement du parc immobilier. En effet, les compagnies d’assurances n’hésitent pas une fois un sinistre indemnisé à augmenter les cotisations d’assurance.  Cette étude met en avant l’urgente nécessité d’une véritable mise en concurrence des compagnies d’assurances afin de retrouver des tarifs plus compétitifs !

…suivi du poste de gestion courante et prestations particulières

Le deuxième poste pointé du doigt est le poste des dépenses de gestion courante. Pour ce faire rappelons que la rémunération du syndic comporte deux volets :

Un pour la gestion courante, sorte de forfait qui englobe la plus grande partie des tâches du syndic pour la tenue de la copropriété sans donner lieu, donc, à une facturation supplémentaire ;
Le deuxième volet concerne les prestations particulières, généralement rémunérées au coup par coup,
Depuis le 21 mars 2010, date à laquelle a été publié l'arrêté du 19 mars 2010 la liste minimale des prestations incluses dans le forfait annuel est connu et est fixée par arrêté. Or il s’avère qu’à ce jour et malgré l'entrée en vigueur du décret, 93% des nouveaux contrats ne respectent pas  les prescriptions (source :  60 Millions de Consommateurs).

Elle comprend :

  • La convocation et la tenue de l'assemblée générale
  • La comptabilité générale de la copropriété,
  • L’administration et la gestion de la copropriété en conformité avec le règlement de copropriété (entretien et maintenance des parties communes,
  • détention et transmission des archives,
  • transmission des informations au conseil syndical et recueil de son avis),
  • La souscription des assurances et la déclaration des sinistres,
  • La gestion du personnel.


Analyse : Selon l’ARC les dépenses de gestion courante ont fortement augmenté en grande partie en raison des pratiques abusives en matière de prestations particulières et d’augmentation des forfaits de base à l’occasion de la mise en place des contrat types de syndic.

Chauffage et eau chaude sanitaire

Ce poste n’a augmenté que de 35,2%.  Cette hausse est qualifiée par l’ARC de raisonnable et s'explique par un automne et un hiver moins rigoureux que les exercices précédents.

Si cette étude vous intéresse, l’ARC la présentera de manière détaillée lors de son prochain salon les 18 et 19 octobre prochain à l’espace Charenton ou, en attendant, vous pourrez  la retrouver dans la revue de l’ARC de juillet 2017.

 


Publié par
© PAP.fr -