Immobilier de particulier à particulier

Immobilier : vers un retour de la hausse des prix ?

16 Octobre 2015 - Retour des acquéreurs, taux d'intérêt qui remontent, transactions qui augmentent... la crise de l'immobilier serait-elle enfin terminée ? Selon les notaires, ces indicateurs positifs sont en tout cas un bon présage. D'autant que les prix des logements devraient repartir à la hausse dans les mois qui viennent.

La crise de l'immobilier est-elle derrière nous ? C'est la question que se posent les notaires dans leur dernière note de conjoncture en date du mois d'octobre 2015. Alors que la baisse des prix tant attendue n'a finalement pas eu lieu (en moyenne les tarifs ont reculé de 5 % seulement depuis 4 ans), la remontée des taux a donné un coup de boost au marché. Certains acquéreurs ont analysé ce phénomène comme une date limite : il est temps d'agir avant que les taux ne remontent trop ! Les stocks se sont donc réduits et ont renforcé la pression sur les prix dans les zones les plus tendues.

© Marc Loiseau

Les prix ont baissé. Au cours du second trimestre 2015, les prix ont légèrement diminué (- 0,6 %). Cette baisse est plus accentuée pour les appartements (- 0,8 %) que pour les maisons. Si on fait le bilan sur an, le prix des logements anciens chute de 2,8 %. En province, cette tendance à la baisse se confirme (- 0,7 %). En Ile-de-France, c'est la même chose. Mais près de la capitale, les maisons ont mieux résisté puisqu'elles se sont vendues seulement 1,9 % de moins alors qu'en province la baisse a été de 2,7 %.

Ville par ville, le bilan est contrasté

  • A Dijon, Saint-Etienne, Marseille, Toulon et Lyon, les logements anciens continuent de se vendre moins cher.
  • Aix-en-Provence, Grenoble, Nantes, Nice, Rennes et Strasbourg affichent aussi des prix en baisse alors qu'elles s'étaient stabilisées ou étaient reparties à la hausse durant les trimestres précédents.
  • Orléans, Toulouse, Montpellier, Bordeaux et Besançon restent stables ou continuent de voir augmenter le prix des transactions. A noter : dans les grandes agglomérations de province, le prix des maisons demeure stable.

Immobilier : les prix rebondissent.  Cette tendance à la baisse ne devrait pas durer. Selon les notaires, les prix enregistrés sur les avant- contrats (qui permettent de se projeter jusqu'à fin novembre 2015) anticipent une reprise du marché. Les appartements anciens se vendront 1,1 % de plus et les maisons resteront stables. Autre indicateur positif, le nombre de transactions enregistré fin juin 2015 est à la hausse. 716.000 logements anciens ont été vendus.

Et le neuf ? Le marché du neuf continue aussi de progresser, notamment grâce au dispositif Pinel. Entre juin et août 2015, le nombre de logements autorisés augmente de 8,7 % par rapport au trimestre précédent. Les mises en chantier sont en hausse de 0,7 %. Du côté des réservations, les clients semblent être de retour dans les bureaux de vente puisque les réservations ont progressé de 21,8 % sur un an. Le prix de vente moyen au mètre carré des appartements est également en hausse dans treize régions. Il baisse dans seulement trois régions, notamment en Poitou-Charentes.

Pour en savoir plus : www.notaires.fr


Publié par © PAP.fr -