Immobilier de particulier à particulier

Immobilier : quatre Français sur dix veulent acheter

24 Mars 2015 - Une confiance qui revient, des taux d'intérêt très bas, la volonté de préparer la retraite : autant d'arguments qui poussent 39% des Français à vouloir acheter un logement selon un sondage CSA/Groupe Pichet.

© Marc Loiseau

39% des Français ont l'attention d'acheter un logement dans les années à venir révèle un sondage CSA pour le promoteur Groupe Pichet publié le 24 mars 2015. Sur ce total, 13% y pensent sérieusement, alors que pour 26%, il s'agit d'un simple projet. « Ce très bon score tient à la remontée du moral des ménages », estime Patrice Pichet, P-DG de la société qui porte son nom, « même s'il est aussi dû à un effet de rattrapage, certains acquéreurs ayant fait montre d'attentisme au cours des trois dernières années. » Rappelons que le regain d'optimisme a été également observé par l'Insee dans sa dernière étude sur le moral des Français.

Objectif retraite. Selon le sondage CSA/Groupe Pichet, c'est la préparation de la retraite qui constitue la principale motivation d'achat. 53% des personnes interrogées veulent être propriétaires de leur résidence principale pour ne pas avoir à payer de loyer lorsqu'ils cesseront de travailler. 31% comptent investir pour louer et disposer d'un revenu complémentaire. A ce propos, le sondage confirme la cote croissante de l'avantage fiscal Pinel. Par ailleurs, les questions liées à la transmission de patrimoine restent présentes, 29% des sondés déclarant vouloir transmettre le bien à leurs enfants. Dans cette même logique de sécurisation, le sondage rappelle que la pierre reste une valeur sûre pour 60% des personnes interrogées.

Le bon moment. Au chapitre des facteurs favorables à l'achat, 69% des sondés citent le bas niveau des taux d'intérêt, 54% les conditions d'obtention d'un crédit immobilier, 52% les aides financières comme le PTZ, la défiscalisation Pinel et le Crédit d'impôt développement durable. Côté prix, c'est fifty-fifty : ils sont attractifs pour 47% des Français, 48% les estimant peu incitatifs donc trop élevés. Les facteurs négatifs ? 52% des personnes interrogées estiment que leur situation financière personnelle est un frein à l'acquisition immobilière et 59% jugent que le contexte économique général est défavorable. Au bout du compte, 43% des sondés pensent que c'est actuellement le bon moment pour acheter, les attentistes comptant pour 55% des personnes interrogées.


Publié par © PAP.fr -